/slsj
Navigation

La motoneige accessible à tous

Tommy Houle est un motoneigiste un peu hors du commun puisqu’il est en fauteuil roulant.
Photo courtoisie Association des motoneigistes du Québec Tommy Houle est un motoneigiste un peu hors du commun puisqu’il est en fauteuil roulant.

Coup d'oeil sur cet article

Au Saguenay, nous sommes vraiment choyés d’être près d’une montagne qui nous offre de la neige en quantité industrielle année après année.

Au Saguenay, nous sommes vraiment choyés d’être près d’une montagne qui nous offre de la neige en quantité industrielle année après année.

Ce n’est pas le cas, par contre, de la plupart des autres régions du Québec qui souffrent présentement des caprices de la météo.

Je comprends donc pourquoi plusieurs de mes amis demeurant à l’extérieur de la région m’appellent pour savoir si les sentiers chez nous sont accessibles.

Dernièrement, mon copain, Tommy Houle, me dit que sa chaise ne tient plus en place et il faut lui trouver de la neige.

Tommy est un motoneigiste un peu hors du commun puisqu’il est en fauteuil roulant.

Comme il me le dit souvent, la motoneige est son sport et, même s’il ne marche plus, c’est sa passion et cela le restera à jamais.

Fait pour la motoneige

Tommy a fait ses débuts de motoneige à l’âge de 17 ans après une mauvaise expérience de VTT. L’hiver reste l’hiver et, comme il le dit si bien... ça prend une motoneige.

Quel bonheur de pouvoir circuler sur la neige avec autant de facilité. Depuis le tout premier jour qu’il y a goûté, il a toujours su qu’il resterait marqué à jamais de ce mode de transport qu’est la motoneige.

Détermination et courage

Dans une vie, il arrive toutes sortes d’aventures. Souvent, nous disons que celles-ci nous rendent meilleurs par la suite.

En 2005, Tommy, un camionneur de métier a perdu l’usage de ses jambes pour toujours.

Dans un accident, il s’est fracturé la colonne vertébrale au niveau de la 12e dorsale et la première lombaire.

Ce traumatisme fait maintenant partie de lui pour le restant de ses jours. Il a eu une période de convalescence assez difficile. L’importance des amis et, particulièrement, le soutien de sa conjointe, furent déterminants. Il a choisi alors le chemin du courage et de la persévérance pour mordre dans la vie.

Le grand retour en 2007

En 2007, Tommy a eu l’idée d’adapter son fauteuil roulant à sa motoneige. Après plusieurs essais, il est parvenu à trouver l’ensemble idéal pour avoir un produit solide et pratique considérant ses limitations. Maintenant, il peut aller partout en sentier et dans les relais. Quel bonheur de circuler sur les pistes enneigées.

Le plus drôle, c’est de voir l’expression des gens lorsqu’ils se rendent compte qu’il transporte son fauteuil roulant en sentier.

Qui veut, peut !

Le 28 décembre dernier, Tommy est arrivé dans notre Pays de la neige avec un énorme sourire.

Comme tout motoneigiste passionné, il avait les yeux pétillant d’un enfant. On a fait 225 km ensemble, une randonnée de pur plaisir, à circuler dans les sentiers du Club Caribou-Conscrit, dans les monts Valin.

Impressionnant de le voir s’organiser et manier sa motoneige. Aucune différence entre lui et les autres en sentier, sur sa monture...

Ensuite, le voir débarquer et embarquer sur sa chaise pour entrer dans un relais montre qu’il est en plein pouvoir de ses moyens. Il nous prouve que son handicap ne l’entrave en rien.

Morale

La morale de tout ça: laissez vos petits bobos de côté et allez prendre l’air en motoneige.

Il faut, par contre, travailler un peu plus fort pour trouver les endroits enneigés présentement.

La neige sera au rendez-vous en 2015, l’hiver arrive simplement avec un petit délai.