/news/health
Navigation

Meilleur sommeil, meilleures notes

Les enfants devraient éteindre le cellulaire une heure avant le coucher, selon des experts

Sommeil et notes, Malik Issoulaimani, 8 ans
Photo Courtoisie Annie Bouchard Annie Bouchard tient à ce que son fils de 8 ans, Malik Issoulaimani, dorme 10 heures par nuit. L’enfant réussit bien à l’école, surtout en mathématiques. Des chercheurs de l’Institut Douglas et de McGill établissent un lien clair entre les résultats scolaires et la qualité du sommeil des enfants.

Coup d'oeil sur cet article

Un enfant qui dort bien augmente ses chances de réussir à l’école, surtout en mathématiques et dans les langues, révèle une étude. Un argument de taille pour sortir les téléphones intelligents des chambres à coucher, tranche la chercheuse principale.

Un enfant qui dort bien augmente ses chances de réussir à l’école, surtout en mathématiques et dans les langues, révèle une étude. Un argument de taille pour sortir les téléphones intelligents des chambres à coucher, tranche la chercheuse principale.

Malik est une «bolle en maths». L’enfant de 8 ans étudie peu, comprend vite, ses notes se situent autour de 95 % et... il dort 10 heures par nuit. Selon sa mère, il n’y a pas de hasard.

«Tout passe par le sommeil: la santé, la concentration, l’humeur. Un enfant qui ne dort pas bien, ça paraît dès le lendemain. Je suis une freak de sommeil», résume Annie Bouchard.

«Quand je suis fatigué, j’écoute moins en classe», confirme Malik.

Des chercheurs de l’Institut Douglas et de l’Université McGill donnent raison aux parents qui font du sommeil de leur enfant une priorité.

Leur étude, publiée dans la revue scientifique Sleep Medecine, en arrive à la conclusion que les enfants qui ont un sommeil de qualité ont de meilleures notes en mathématiques, en anglais et en français langue seconde.

«Je crois qu’un mauvais sommeil est un facteur d’échec scolaire important qui devrait sauter aux yeux, mais qui est souvent ignoré», observe Reut Gruber, pédopsychiatre et chercheuse principale de l’étude menée auprès de 75 enfants en bonne santé âgés entre 7 et 11 ans.

Leur sommeil nocturne a été surveillé pendant cinq jours par actigraphie, un dispositif semblable à une montre-bracelet qui enregistre les mouvements de l’enfant lorsqu’il dort. À partir des données recueillies, une corrélation a été établie avec le bulletin scolaire des enfants.

Exit le cellulaire au lit

D’autres études ont établi un lien entre le sommeil et la performance scolaire, mais cette fois, les scientifiques montréalais ont réussi à démontrer l’incidence de la qualité du sommeil sur les notes inscrites au bulletin dans certaines matières.

L’étude cite également une vaste enquête menée par la National Sleep Foundation dans laquelle on affirme qu’environ un enfant sur trois ne dort pas «efficacement». L’enjeu est important si l’on considère que de 10 à 20 % des enfants présentent des difficultés scolaires.

«Chez les adolescents, c’est 70 % des jeunes qui ne dorment pas suffisamment», soutient la pédopsychiatre.

Selon les chercheurs, un «sommeil efficace» n’a rien à voir avec le temps passé au lit. Il s’agit plutôt du temps consacré à dormir dans un environnement adéquat, ce qui exclut de s’endormir avec un téléphone intelligent greffé à la main.

«Vos enfants vont vous tuer si vous leur enlevez leur appareil, surtout les adolescents! lance-t-elle à la blague. Mais pour ne pas perturber le sommeil, il faut cesser l’utilisation des écrans une heure avant le coucher», explique Mme Gruber.

Chaque individu a son propre seuil de tolérance à la fatigue et au manque de sommeil, note la pédopsychiatre. Pour déterminer les besoins d’un enfant, la chercheuse propose un truc infaillible.

«Si vous devez tirer votre enfant du lit chaque matin, aucun doute, il est en manque de sommeil. S’il se réveille de lui-même, alerte et fonctionnel, c’est qu’il a bien dormi», conclut Reut Gruber.

Heures de sommeil nécessaires
Nouveau-né:
16 à 20 h
Nourrisson 2-12 mois:
9 à 12 h
Enfant 1-3 ans:
12 à 13 h
Enfant 3-5 ans:
11 à 12 h
Enfant 6-12 ans:
10 à 11 h
Adolescent:
9 à 9,5 h
Adulte:
7,5 à 8,5 h
* siestes nécessaires entre 0-5 ans
Source: Mindell et Owens
Les éléments d’un sommeil efficace
Créer un environnement calme
Sortir les écrans de la chambre au moins une heure avant le coucher
Éliminer les sources de luminosité
Maintenir la chambre à une basse température