/news/world/haiti
Navigation

Collaboration difficile avec la police haïtienne

DM haiti-259
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard Des policiers de la PNH (Police nationale haïtienne) patrouillent les rues

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers civils des Nations Unies (UNPOL) qui sont déployés en Haïti et la Police nationale haïtienne (PNH) ne travaillent pas en équipe. 

Selon le policier de Québec Charles-Scott Simard, la collaboration demeure «difficile», cinq ans après le tremblement de terre. «Dans un monde idéal, on devrait avoir la police haïtienne avec nous parce qu’on n’a pas de mandat exécutif. Mais on fait nos affaires, nos patrouilles et nos rapports sans la PNH.»

Malgré l’embauche massive de nouveaux policiers haïtiens par milliers - ce qui a contribué une baisse significative du taux de criminalité -  le manque d’effectifs est encore pointé du doigt pour ce manque de collaboration. 

«Notre vraie description de tâche, avant d’aller dans les camps, c’est d’aller se présenter et s’identifier d’abord dans un commissariat pour aller demander l’assistance de la PNH. 

À chaque fois qu’on a fait ça, ça n’a pas fonctionné alors on ne le fait plus parce qu’on perdait trop de temps.»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions