/opinion/blogs
Navigation

Notre hiver se vend bien et on s’en plaint

Auberge-1108
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que plusieurs québécois rêvent de passer quelques semaines dans le sud l’hiver pour se réchauffer la couenne sur le bord de la mer avec un pina colada en main, notre hiver rigoureux continue de faire rêver plusieurs européens et américains qui aimeraient faire de la motoneige et du traîneau à chien à travers nos forêts enneigées.

Notre climat nordique attire toujours autant, sinon davantage les touristes d’aventure. Parlez-en aux propriétaires de l’Hôtel Four Points Sheraton situé dans le nord de la Ville de Québec.  L’attrait de l’expérience hivernale a permis à l’établissement d’augmenter son chiffre d’affaires de plus de 17% en 2014.  C’est toute une performance si on tient compte qu’une augmentation d’environ 3% dans le monde de l’hôtellerie est une excellente année.

La recette de cet hôtel est simple, on loue des motoneiges, on propose de la pêche sur glace, des tours de traîneau à chiens et on est partenaire avec l’Hôtel de glace situé tout près qui ne cesse d’impressionner par son architecture unique.

Et que dire de la glissade sur tube, du patin sur les lacs, nos spas nordiques, du ski...

Bref c’est tout un pan de notre économie qui rayonne l’hiver. Il y a probablement d’autres opportunités à développer pour les gens d’affaires du Québec. Les américains et les européens nous font probablement réaliser que nous sommes assis sur notre propre Floride.  La Floride hivernale.