/news/green
Navigation

La Ville de Québec aurait battu un record de froid mercredi

À -36,7 °C, il n’aurait jamais fait aussi froid à Québec depuis 1941

La Ville de Québec aurait battu un record de froid mercredi

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas un record pour un 14 janvier. Non. C’est un record absolu. Avec un cruel -36.7°C au thermomètre dans la nuit de mardi à mercredi, il n’a jamais fait aussi froid à Québec depuis que les météorologues ont commencé à compiler des données, en 1941.
 
La précédente marque de -36,1°C datait du 2 février 1962, indique MétéoMédia. Ce record est la gracieuseté d’un anticyclone qui a maintenu l’air glacial à la surface. Pendant ce temps, les Montréalais se la coulaient douce... à -23°C.
 
Environnement Canada confirme avoir noté cette température à l'aéroport pendant une courte période un peu passé 7h mercredi matin, mais puisqu'elle semble quelque peu anormale par rapport aux températures enregistrée avant, après et aux autres stations, le service météo devra faire des vérifications avant de confirmer le record.
 
La température polaire, combinée aux faibles vents et au smog hivernal, ont favorisé mercredi matin la formation d’un épais brouillard de glace sur la Capitale, ce qui a par ailleurs donné un superbe halo lumineux et des parhélies autour de l’astre du jour, un phénomène assez rare.
 
Il ne fallait pas chercher le Complexe G à l’horizon, mercredi matin, parce qu’il était introuvable. Le brouillard a réduit la visibilité et a aussi aveuglé les automobilistes quand le soleil s’est mis de la partie.
 
Il y avait aussi un peu de smog hivernal sur Québec, mais ce qui était visible, note le météorologue André Cantin d’Environnement Canada, c’était le brouillard glacé. Cette brume se forme lorsqu’il fait très froid, qu’il y a une source d’humidité et peu de vents. Mercredi matin, le brouillard s’est formé sur le fleuve et les vents très faibles du sud-ouest ont été suffisants pour le pousser sur la ville, explique M. Cantin.
 
Le smog facilite aussi sa formation puisque les particules fines agissent comme des condensateurs. Les gouttelettes d’eau viennent s’y coller et givrent.
 
Halo
 
C’est par ailleurs ce brouillard glacé qui a permis la formation d’un halo parfaitement circulaire autour du soleil, mercredi. «C’est un effet de diffraction de soleil dans le brouillard», indique M. Cantin, c’est-à-dire que «les rayons de lumières qui arrivent dans les cristaux de glace en suspension sont déviés».
 
De part et d’autre du halo, parallèle à l’horizon (ou à peu près), on apercevait également des parhélies ou «chiens de soleil», traduction de l’expression anglaise «sun dogs». Il s’agit également d’un phénomène de diffraction de la lumière du soleil dans le brouillard de glace, dit M. Cantin. Celui-ci se produit lorsque le soleil est assez bas à l’horizon.
 
Smog
 
Environnement Canada a émis un avertissement de smog hivernal couvre une bonne partie du Québec, mercredi. Les gens vulnérables pourraient ressentir des effets indésirables. «Le chauffage au bois résidentiel est responsable de près de 61% des particules qui contribuent au smog hivernal. Il s'agit de l'activité qui génère le plus grand nombre de ces particules, devant l'activité industrielle (22%), les émissions des véhicules (14%) et les autres sources (3%), lit-on sur le site d’Environnement Canada. La qualité de l’air devrait s’améliorer jeudi après-midi lorsque les vents se lèveront.

 

 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX
  •  -36.7°C enregistré un peu après 7h
  •  Température mesurée par la station automatisée de l’aéroport opérée par NAV Canada
  •  Maximum mercredi : -14°C
  •  Normale pour un 15 janvier : -8°C le jour, -16°C la nuit
  •  Environnement Canada doit faire des vérifications avant de confirmer le record
  •  Record absolu de froid au Québec : -44°C à Val-d’Or en 1962