/misc
Navigation

Blackberry, Linux et la sécurité

RE_2014_04_09T165915Z_338415335_GM1EA4A02OI01_RTRMADP_3_CANADA_
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Pourquoi toutes ces rumeurs sur Blackberry? Doit-on tirer un grand trait sur l’aventure et demander qu’on achève au plus vite le patient? Qu’est-ce qui fait que Blackberry intéresse autant de grandes sociétés?

Pourquoi toutes ces rumeurs sur Blackberry? Doit-on tirer un grand trait sur l’aventure et demander qu’on achève au plus vite le patient? Qu’est-ce qui fait que Blackberry intéresse autant de grandes sociétés?

Microsoft, Levono et cette semaine, le géant coréen Samsung : nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi ces rumeurs (démenties) sur une possible acquisition de l’entreprise canadienne?

Après tout, personne ne peut nier le retard quasi insurmontable que Blackberry a pris sur ses compétiteurs, en raison du manque de vision de ses fondateurs. Et bien que BB ait rattrapé son retard, avec une offre commerciale concurrentielle, elle est loin de pouvoir répéter l’exploit d’Apple qui, après avoir subi une grande panne d’innovation et connu les bas fonds boursiers dans les années 90, est devenue la société technologique numéro 1.

Reste que Blackberry a énormément de valeur pour une entreprise voulant devenir un chef de file dans l’industrie de la mobilité. Souvenons-nous que BB a été une des premières à s’illustrer dans ce domaine. Et qui dit précurseur, dit importants brevets.

En effet, BB détient d’importants brevets dans le domaine de la mobilité qui fait l’envie de nombreux compétiteurs. C’est d’ailleurs pour cette raison (entre autre) que Google a acheté la division mobile de Motorola.

Mais il y a aussi... le nouvel environnement Blackberry qui est un enjeu.

Autant on peut blâmer les ex dirigeants pour ne pas avoir vu venir la révolution mobile, autant on doit applaudir l’acquisition du système d’exploitation QNX (une version de UNIX pour systèmes embarqués) devenu aujourd’hui le BB10.

Solide, sécuritaire et surtout, fin prêt pour l’internet des objets. Fin prêt pour cet important marché appelé à prendre de l’expansion aux cours des prochaines années.

Bref, ne soyez pas surpris d’entendre encore ce genre de rumeurs au cours des prochains mois. Et encore moins si jamais les rumeurs Samsung – Blackberry venaient à se concrétiser.

Linux et la chroniqueuse

Plusieurs lecteurs ont sans doute lu cette semaine l’histoire de notre chroniqueuse Lise Ravary.

Un jour, sans qu’elle n’ait rien fait, de nombreux changements sont survenus sur son ordinateur Windows, dont le plus apparent consiste en changement de fond d’écran sur son bureau (desktop) avec une image de cibles à abattre pour crimes contre l’Islam.

Diverses sources nous ont confirmé qu’elle n’aurait pas été la seule. Un mot : «clickjacking».

Quoi qu’il en soit, même si ce «hack» était causé par du script malicieux, notre Lise a décidé d’adopter une solution plus rassurante. Sa tour étant relativement récente, la solution Mac était à écarter.

Lise a donc décidé d’embrasser l’univers du logiciel libre et de Linux. Et la migration ne sera pas tellement douloureuse, surtout en ce qui a trait à la courbe d’apprentissage, car Lise utilisait déjà moult logiciels libres, dont la suite LibreOffice, mais sous Windows. Ce fut d’ailleurs sa grande surprise de constater que bien des logiciels utilisés dans le cadre de son travail étaient libres et accessibles sous Linux.

Bienvenu dans l’univers du Pingouin, Lise.