/news/politics
Navigation

Futur pacte fiscal : le maire de Baie-Comeau cible la forêt et l’hydroélectricité

Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, a notamment parlé de redevances sur les ressources naturelles, lundi soir, devant les membres de la Chambre de commerce de Manicouagan.
Photo Charlotte Paquet Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, a notamment parlé de redevances sur les ressources naturelles, lundi soir, devant les membres de la Chambre de commerce de Manicouagan.

Coup d'oeil sur cet article

Le prochain pacte fiscal qui sera négocié entre le gouvernement du Québec et le monde municipal devra inclure non seulement le versement de redevances sur les mines, mais aussi sur la forêt et l’hydroélectricité.

«Si on a juste les mines, on va avoir un problème», a affirmé le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, lundi soir, devant les membres de la Chambre de commerce de Manicouagan lors du traditionnel «souper du maire» de début d’année.

Selon l’élu, Québec devrait lancer en février les négociations en vue de l’élaboration du futur pacte fiscal avec la Fédération québécoise des municipalités et l’Union des municipalités du Québec. Le ministre Pierre Moreau se serait déjà avancé sur la question des redevances minières. «Le ministre Moreau s’est ouvert la trappe et nous l’a dit. Là, il est prêt à nous donner des redevances», a indiqué M. Martel. Tout comme d’autres élus au Québec, il souhaite que Québec ratisse plus large que le seul secteur minier.

«Il y a une dévitalisation de certaines de nos villes. C’est peut-être le temps que le gouvernement “focusse” sur les régions», a ajouté l’élu baie-comois. Au sujet de l’hydroélectricité, différentes formules seraient possibles, d’après lui. Il pense notamment à des redevances sur la production de kilowattheures sur la Côte-Nord ou encore sur les infrastructures.

En versant aux régions des montants liés à l’exploitation des ressources naturelles sur leur territoire, Québec viendrait leur offrir un peu d’oxygène. Ce serait bienvenu pour celles qui sont plutôt malmenées ces derniers mois par l’effet des décisions gouvernementales et des compressions de tous genres.

En tous les cas, le maire de Baie-Comeau a bien l’intention de tout faire pour que la porte déjà entrebâillée par le ministre Moreau par rapport aux mines s’ouvre suffisamment pour inclure ces deux autres ressources naturelles propres à la Côte-Nord, la forêt et l’hydroélectricité.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.