/misc
Navigation

J’adore le Super Bowl

J’adore le Super Bowl
Illustration Christine Lemus

Coup d'oeil sur cet article

J’ai dû regarder une dizaine de Super Bowl dans ma vie. Je suis sortie avec un quart-arrière au secondaire, j’ai même à mon actif une déclaration d’amour d’un joueur des Carabins (je ne vous dis pas lequel), mon frère a joué pendant cinq ans au football et j’ai assisté à une coupe Grey au stade olympique.

Et... je ne comprends toujours pas les règles du jeu.

Pourtant, je comprends beaucoup de choses dans la vie. En peu de temps, je suis devenue une championne de Trivia Crack sur mon cellulaire, ce qui prouve hors de tout doute que je suis un génie.

Les lignes sur le terrain, les gros qui se rentrent dedans, les moins gros qui courent vite, les joueurs immenses qui font des commotions cérébrales pour un ballon (un ballon mal gonflé, paraît-il, si je me fie au sujet chaud de l’heure qui monopolise les lignes ouvertes des radios...)

EH OUI! LES PATS DÉGONFLENT LEUR BALLON.

Ce mini-scandale nous rappelle à tous l’importance de connaître les règles de ce sport génial, sinon, on se sent impuissant, complètement marginalisé.

C’est sûr qu’un ballon pas trop gonflé, ça se tient mieux en dessous du bras pour courir. Ils ne devraient pas faire ça, c’est injuste pour l’autre équipe. Fin. Ça devrait finir là et ne pas monopoliser l’actualité de la semaine.

Et c’est sans parler du jeu qui arrête TOUTES LES 8 secondes sous le sifflet de l’arbitre, juste au moment où j’aurais pu commencer à aimer ça.

Enfin, je ne veux pas oublier de mentionner le système de pointage qui demeure pour moi un mystère encore plus grand que la Sainte Trinité.

Je sais. Certains d’entre vous vont me trouver condescendante et de mauvaise foi devant leur sport préféré! Mais non! Réjouissez-vous! Malgré mon indifférence totale face à ses gigantesques bêtes dans la vingtaine prêtes à tout pour botter un ballon entre deux poteaux, je vous assure que J’ADORE LE SUPER BOWL.

Un sport festif

Quand les joueurs marquent des points (est-ce qu’on appelle ça comme ça au football? Un point?), eh bien parfois ils se mettent à danser! C’est festif, ça!

J’ai jamais vu Carey Price se déhancher parce qu’il vient de faire un arrêt du tonnerre ou P.K. qui fait trois ou quatre pas de samba après avoir marqué un but!

La fête est partout. Y’a des ailes de poulet et de la bière à l’infini. (J’irai au gym lundi matin. J’ai le DROIT d’ingérer 3 000 calories en deux heures pour oublier le fait que je regarde un sport où la moitié des joueurs sont sur le banc. Mon Dieu que c’est plate!)

Mais surtout. Y’a les amis.

Les amis garçons qui soudainement font d’énormes démonstrations d’affection les uns envers les autres en public. Ils se prennent dans leurs bras, ils crient, ils se donnent des tapes affectueuses. Ils passent du temps ensemble. Vous êtes beaux, les gars, ensemble. Avec deux ou trois filles au travers qui font semblant d’aimer ça et de comprendre la game (moi...) et deux ou trois fatigantes qui connaissent VRAIMENT les règles et qui réussissent à prendre ça à cœur pour VRAI (je vous déteste).

Fascinant.

Fan de sport

Et c’est pour ça que vous me verrez toujours aux événements sportifs les plus importants. Quand on est ensemble, entre amis, en famille, le temps s’arrête. Quand on appuie une équipe et qu’elle gagne, c’est la célébration, la fête, l’amitié, l’amour.

C’est un peu ça, le Super Bowl.

Si on oublie que des MILLIARDS sont dépensés en pub pour nous faire acheter des cossins inutiles, qu’il y a des scandales de violence conjugale et d’homophobie dans la NFL, que quelques cas de dopage sont sur le point d’exploser à tout moment, oui oui, malgré tout ça...

Bon Super Bowl, tout le monde! Je serai la fille à votre table qui fait semblant de comprendre la game et qui vole toutes vos ailes de poulet.