/opinion/columnists
Navigation

Amphithéâtre : nos attentes ?

Rêver est ce qui a ravivé la flamme et qui a rendu possible la construction de ce joyau pour Québec

Coup d'oeil sur cet article

Plus que sept mois avant l’inauguration de l’amphithéâtre de Québec. Les attentes sont élevées et on entend toutes sortes de rumeurs: Céline Dion, Madonna et Ginette Reno avec l’Orchestre symphonique de Québec. Mais, pour l’instant, aucune de ces vedettes n’a confirmé officiellement sa présence.

Québecor et la Ville de Québec travaillent depuis l’automne dernier à la programmation d’ouverture pour y inclure, sur plusieurs jours, des spectacles d’envergure, des activités grand public à la fois populaires et accessibles. Les célébrations devraient durer un mois. La Ville a déjà budgété 500 000 $ pour ces festivités qu’on souhaite grandioses. J’espère toutefois qu’on mettra la pédale douce sur les spectacles gratuits.

Profiter de la manne

Oui, je sais, les citoyens l’ont payé, cet amphithéâtre, en y injectant 400 millions de deniers publics, mais ce n’est pas une raison pour avoir tout gratuitement. Je suis bien d’accord avec des journées portes ouvertes pour nous permettre de visiter l’intérieur et l’extérieur du plus important projet d’infrastructure jamais réalisé à Québec, mais pour les spectacles le soir, je profiterais de l’intérêt suscité par l’effet de la nouveauté pour vendre des billets. On a besoin de le rentabiliser.

Des suggestions

Il faudra viser large, avec des spectacles ou événements qui ciblent différentes clientèles et différents budgets pour que tous les Québécois aient la chance ou le goût de tenter l’expérience. Des soirées rock, country, pop, classiques, du rap, des artistes en français et en anglais qui attireront autant les parents qui souhaitent y aller avec leurs enfants. A-t-on pensé à Taylor Swift, qui trône dans les palmarès, à Katy Perry, qui sera au Super Bowl, ou encore à la chanteuse britannique Adele, qui prépare une tournée mondiale après avoir lancé son troisième album? Et pourquoi pas Metallica, qui a attiré 100 000 personnes en 2011 sur les plaines d’Abraham? L’histoire d’amour entre ce groupe et la ville de Québec dure depuis des décennies. Lors d’une entrevue au Journal de Québec en 2013, le batteur de la formation, Lars Ulrich, avait d’ailleurs dit qu’il serait honoré que son groupe soit le premier à fouler la scène du nouvel immeuble.

Et, évidemment, il ne faudra pas oublier les événements sportifs. Déjà, TVA Sports a révélé qu’il y aura un gala de boxe le 26 septembre. On sait aussi que les Remparts de Québec vont y jouer tous leurs matchs à compter de la saison prochaine, une façon abordable de découvrir l’amphithéâtre. Et, à défaut d’avoir notre équipe de la LNH, il pourrait y avoir un match hors concours avec des équipes qui seraient susceptibles de se retrouver à Québec.

Le retour des Nordiques

Évidemment, le scénario de rêve, ce serait le retour des Nordiques dès septembre, un scénario qui ne risque probablement pas de se réaliser aussi rapidement qu’on le voudrait. Mais sait-on jamais? Rêver est ce qui a ravivé la flamme et qui a rendu possible la construction de ce joyau pour Québec. Nous ne serions pas à une surprise près. Bref, ce n’est pas l’action qui va manquer à Québec, à compter du 15 septembre prochain.