/misc
Navigation

Les Hawks surprennent

BKN-SPO-BKO-ATLANTA-HAWKS-V-INDIANA-PACERS
Photo d'archives Paul Millsap

Coup d'oeil sur cet article

Alors que toutes les équipes de la NBA ont complété la moitié de leur saison, voici cinq faits saillants qui ont retenu l’attention au cours de cette période.

1. Hawks et Warriors en tête

Les Hawks d’Atlanta (40-9) surprennent en étant la meilleure équipe dans la NBA. L’an dernier, ils avaient fait les séries de peine et de misère en obtenant le huitième rang dans l’Est avec une fiche perdante (38-44).

Les Hawks sont devenus la première équipe de l’histoire de la NBA à montrer une fiche de 17-0 en janvier. Leur séquence victorieuse s’est finalement terminée lundi après 19 gains de suite.

Pas surprenant que leur entraîneur Mike Budenholzer et les joueurs Al Horford, Paul Millsap et Jeff Teague aient tous été sélectionnés pour faire partie de l’équipe d’étoiles de l’Association de l’Est. Seule déception, l’«oubli» de Kyle Korver, qui connaît l’une des meilleures saisons offensives de l’histoire de la NBA avec des pourcentages de réussite formidables (51,8 % du ­terrain, 53,5 % de la ligne de 3 points, 92,2 % des lancers francs).

Dans l’Ouest, les Warriors de Golden State (38-8) sont pratiquement imbattables. Menés par les joueurs étoiles ­Stephen Curry et Klay Thompson, les Warriors ont le meilleur pourcentage de victoire de la Ligue avec 82,6 %.

Leur nouvel entraîneur, Steve Kerr, a fait bondir cette équipe de la sixième position à la première place dans l’Ouest.

2. Harden, le joueur par excellence

James Harden, des Rockets de Houston, mène la NBA dans la colonne des points par match (27), des lancers francs réussis (378), des matchs avec plus de 40 points (4) et des matchs avec plus de 30 points (21). Il se classe au deuxième rang pour les interceptions (96) et au cinquième rang pour le ­nombre de 3-points réussis (127).

Il a été choisi au sein de l’équipe d’étoiles de l’Ouest pour la troisième année d’affilée. Même si les Rockets (33-15) ont dû se passer des services de Dwight Howard et de Terrence Jones pendant de longs moments à cause de blessures, le brio de Harden leur permet de détenir le troisième rang dans l’Ouest.

3. La renaissance de Pau Gasol

On le croyait fini à Los Angeles, mais à l’âge de 34 ans, l’ancien centre des ­Lakers Paul Gasol connaît une excellente saison avec sa nouvelle équipe, les Bulls de Chicago (30-19).

Gasol est parmi les meilleurs de la NBA pour les blocs (2,17/match) et les rebonds (12/match). Avec une moyenne de 18,2 points par rencontre, il est le troisième marqueur des Bulls.

4. Les surprises

Bien qu’ils connaissent une excellente séquence (11 victoires de suite), les Cavaliers de Cleveland (30-20) représentent une déception en cette ­première moitié de saison.

Avec l’arrivée de LeBron James et de Kevin Love et le talent du garde Kyrie Irving, on s’attendait à ce que les Cavs dominent la ligue, mais ils sont ­seulement cinquièmes dans l’Est.

Parmi les surprises positives, les Bucks de Milwaukee (26-22) – dirigés par l’entraîneur Jason Kidd – pourraient accéder aux séries, eux qui ont cumulé une fiche désastreuse de 15-67 l’an dernier.

5. Les Knicks déçoivent... encore

On ne croyait pas que les Knicks de New York (10-39) puissent faire pire que l’an passé (37-45), mais ils sont bien partis pour rééditer leur «exploit». Même l’arrivée du légendaire Phil Jackson (président) et de l’ancien joueur étoile Derek Fisher (entraîneur) dans la Grosse Pomme n’a pas réussi à sortir des Knicks de leur torpeur.