/misc
Navigation

Et si c’était les Panthers

Coup d'oeil sur cet article

Je suis revenu à Québec en octobre 2010. Dès mon arrivée au Journal comme directeur des sports, j’ai annoncé à l’équipe que le hockey allait prendre beaucoup de place dans nos pages et que le dossier sur le retour des Nordiques allait devenir un beat majeur. J’ai tenu parole.

En quatre ans, nous avons publié des centaines d’articles sur le sujet, chaque déclaration a été reprise, chaque rumeur a été vérifiée. Nous n’avons pas dormi sur la switch comme on dit. Les gens de Québec rêvent au retour des Nordiques, nous leur devons de bien faire notre travail et d’enquêter.

Les Panthers

Je me demande si les Panthers ne sont pas l’équipe que Québec attend depuis si longtemps. L’équipe attire de bonnes foules uniquement quand les touristes canadiens viennent encourager leur équipe quand celle-ci affronte les Panthers. L’équipe de la Floride est dans une situation très précaire. Elle a besoin d’aide et a lancé un cri d’alarme aux autorités municipales qui se font tirer l’oreille depuis un bon moment. L’équipe s’enlise, le bourbier est bien réel, les pertes financières aussi. Les Panthers auraient perdu 15,6 millions $ l’an dernier selon le magazine Forbes.

Une question de timing

Malgré les problèmes, les Panthers connaissent du succès sur la patinoire. Après 49 rencontres, ils bataillent ferme et sont au plus fort de la lutte. Ils sont actuellement à sept points d’une place en série et ils ont deux matchs en main sur l’équipe qui les devance, les Bruins de Boston. Les Panthers ont de bons jeunes joueurs qui commencent à performer, cela vient ajouter à la valeur de vente de l’équipe. Le timing pour vendre à un bon prix est donc très bon.

Je vous entends me dire que vous avez déjà entendu cette histoire et vous avez un peu raison. Dans le passé, il y a eu les Thrashers et les Coyotes qui ont été en difficulté. Québec était intéressée, mais n’a pas réussi à les attirer ici. Mais cette fois, tout est en place, tout est prêt à Québec.

Las Vegas, Seattle

Oui, je sais, il y a aussi Las Vegas et Seattle. Et ça s’active à Vegas avec une vente de billet virtuelle qui va débuter le 10 février pour tâter l’intérêt des résidents de la région. Moi, je crois que ça sent de plus en plus l’expansion. Deux nouvelles équipes dans l’ouest, l’une à Vegas, l’autre à Seattle. Ça porterait le nombre d’équipe de la LNH à 32, et ça nous donnerait enfin un compte égal de 16 équipes dans chacune des deux conférences. Ne resterait plus qu’à récompenser Québec qui a été diligente, patiente et qui s’est dotée d’un amphithéâtre ultramoderne, plus que digne des ligues majeures. Et Québecor a tout fait pour mériter l’attention de la LNH en devenant un partenaire exceptionnel comme diffuseur avec TVA Sports. D’ailleurs, cette semaine, Marcel Aubut a dit que Gary Bettman ne disait pas tout quand il parlait de Québec.

Moi, je dis simplement que le statut des Panthers pourrait bien évoluer plus rapidement qu’on le pense.

En tout cas, pour Québec, je n’ai jamais été aussi confiant que maintenant.