/entertainment/shows
Navigation

Olivier Dion, tout entier pour son public

L’artiste était de retour à Montréal avec son énergie et son romantisme

ART-OLIVIER-DION
Photo d’archives Un an après son apparition sur la scène de L’Olympia de Montréal, Olivier Dion est revenu dans la métropole avec une plus grande assurance née de son expérience acquise en France notamment.

Coup d'oeil sur cet article

À l’aube de sa carrière en France, l’ex-académicien Olivier Dion a fait escale hier soir au Théâtre St-Denis, à Montréal, dans le cadre de sa tournée éponyme.

Le chanteur qui faisait sa rentrée montréalaise a livré un concert rock endiablé.

Sous les cris du public, composé surtout d'admiratrices, le chanteur est apparu au milieu de la scène entre ses quatre musiciens. Micro à la main, il a alors entonné Qu'est-ce qu'on attend, premier titre de son album sorti l'année passée.

À seulement 23 ans, Olivier Dion fait déjà sensation. Il est arrivé en feu, faisant vite lever l’assistance qui a applaudi à tout rompre. «Restez debout! On fait le party», a lancé le chanteur sherbrookois. L’ambiance survoltée a continué de galvaniser les troupes avec le succès intitulé Fou.

Sa popularité est restée intacte. Les refrains ont d’ailleurs été repris plusieurs fois par les fans qui connaissaient les moindres paroles des chansons de leur idole. «Ce soir, c’est assez particulier, car c’est ma grande première à Montréal», a lancé le chanteur au sourire ravageur.

En français et en anglais

Outre les morceaux de son premier disque réalisé par Marc Dupré tels que Nos promesses et Au même endroit, l’artiste a aussi interprété des titres en anglais. Sous les couleurs chaudes des néons rock, le jeune homme a exécuté le très rythmé Anything.

Olivier Dion a raconté l’histoire de son prochain morceau qu’il a lui-même écrit, lors d’une phase difficile dans sa vie. Sur le mode de la confession, seulement éclairé d’une lumière blanche, il a chanté avec sensibilité Trop tard. La voix claire, passant avec aisance des sonorités aiguës et aux tons graves, l’artiste a su montrer ses talents de vocaliste.

Le spectacle a ensuite pris un ton plus mélancolique avec la ballade Seuls ensemble entonné en duo avec Brigitte Boisjoli. La complicité entre les deux anciens académiciens était ici évidente.

Un peu nerveux

Dion a continué avec des reprises pop rock et RnB. Très à l’aise, il s’est installé devant un piano.

Il en a profité pour plaisanter un peu sans cacher qu’il était un petit peu nerveux tout de même.

Romantique, il a poursuivi avec Presqu’une chanson d’amour, un morceau en crescendo terminé sous les applaudissements d’une foule assurément conquise.

Le reste du spectacle d’une heure trente s’est enchaîné avec les succès Sortir de l’ombre et Si j’étais un soleil. Vers la fin du show, l’artiste s’est également permis d’offrir un «medley» composé de plusieurs titres phares comme Stay With Me, When I Was Your Man ou Stand By Me.

Le tout s’est terminé par le succès Pour exister, sorte de retour aux sources pour cet artiste attachant qui a tout l’avenir devant lui.