/misc
Navigation

Brian Williams: de héros à zéro

Brian Williams: de héros à zéro
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

NBC a finalement tranché sur le sort de son chef d’antenne fabuliste : Brian Williams est suspendu pour 6 mois sans salaire pour avoir menti sur sa présence dans un hélicoptère sous attaque lors de la guerre en Irak. « C’était une erreur et tout à fait inapproprié pour une personne dans la position de Brian » a expliqué la patronne des nouvelles de NBC  Deborah Turness.   « Ces gestes sont inexcusables et cette suspension est sévère et appropriée » a renchéri le grand patron de NBC Universal.


Après un tel désaveu de la part de ses propres patrons, on voit mal comment Brian Williams pourra retrouver son siège de chef d’antenne au mois d’août avec toute la crédibilité et la confiance du public que son poste exige. En fait, à ce stade-ci, Brian Williams apparait comme un homme mort professionnellement...


C’est fou comme quelques jours peuvent faire toute la différence dans une vie... Pas plus tard que la semaine dernière, Brian Williams était encore l’une des plus grosses vedettes du réseau  NBC. Tous les talk-shows américains s’arrachaient sa présence. Son NBC Nightly News  attirait en moyenne 9,3 millions de fidèles et battait, soir après soir, ses compétiteurs à ABC et CBS. Ses patrons venaient de cracher les millions pour renouveler son contrat : 50 millions de dollars sur 5 ans.


Reporter qui a couvert l’actualité aux quatre coins de globe avant d’être promu chef d’antenne, Williams, a 55 ans seulement, jouissait déjà du statut personnalité des plus respectées des États-Unis. Hissé dans la lignée de ses prédécesseurs, les monstres sacrés Walter Cronkite, Tom Brokaw, Peter Jennings...


Mais c’était la semaine dernière. Aujourd’hui, ils sont plusieurs à ne pas donner cher de l’avenir de Brian Williams après un tel fiasco professionnel. Le principal intéressé, qui n’a pas commenté publiquement sur sa suspension, est « en mille morceaux » selon ce qu’un proche a raconté aux New York Times...


Une chute dans la disgrâce aussi vertigineuse que triste. L’avenir nous dira si Brian Williams aura droit à la rédemption dans un pays, faut-il le rappeler, enclin à donner une deuxième chance.