/misc
Navigation

Laissez la Saint-Valentin tranquille!

Laissez la Saint-Valentin tranquille!

Coup d'oeil sur cet article

Je vous entends d’ici. Les hommes découragés d’un bord, les femmes trop enthousiastes de l’autre. Les snobs qui la trouvent trop quétaine, les autres qui la trouvent trop commerciale...

Laissez la Saint-Valentin tranquille.

Personne ne vous oblige à embarquer dans la folie commerciale de l’amour, à acheter des décorations, à remplir votre jarre à bonbons de petits cœurs à la cannelle, à réserver pour deux au Toqué, à boire du champagne hors de prix et à faire l’amour comme si vous alliez mourir le lendemain.

On se calme, tout le monde!

Messieurs, arrêtez de lever les yeux au ciel comme si on vous demandait de nous faire l’intégrale de la pièce Roméo et Juliette sous le balcon. Mesdames, arrêtez de vous attendre à ce que «chéri d’amour» se transforme soudainement en prince charmant des films de Disney.

Je ne sais pas si vous avez regardé un film de Disney dernièrement, mais les princes sont des idiots et les princesses sont des expertes en arts martiaux avec des pouvoirs magiques. Les princes, c’est fini. Ça n’existe plus.

La fête de l’amour

Bref, ceci est un cri du cœur pour qu’on se calme tous le pompon. Ce n’est ni une aberration, ni une punition, ni une journée aussi importante que votre mariage.

Mais faut pas oublier que c’est la fête de l’amour!

C’est la fête qui a le plus de sens! On s’en fout de Jésus qui est né il y a 2000 ans, ou de fêter les morts en déguisant les enfants en citrouille. Ça, c’est futile. On parle ici de la célébration du sentiment le plus pur et le plus beau! On devrait faire comme pour Noël et passer trois mois à préparer ça!

(Pour les catholiques que j’aurais choqués, dites-vous que Jésus est de mon bord, c’est lui qui a dit: «Aimez-vous les uns les autres.» Si vous voulez vraiment célébrer Jésus, aimez-vous le 14 février pis «slackez» les cadeaux le 25 décembre.)

Et si vous êtes en couple présentement, pour vous consoler, pensez à ceux dans votre entourage qui sont seuls.

Seul le 14 février. Le 24 heures le plus irritant à passer.

Non seulement il y a moi dans Le Journal qui vous rappelle que personne ne va vous envoyer de fleurs et vous inviter au restaurant, mais tous vos copains/copines en couple seront pris samedi soir.

Ce sera une longue nuit sans fin.

Être seul à la Saint-Valentin, 
c’est pire qu’un anniversaire où 
tout le monde oublie de vous 
souhaiter bonne fête.

Être seul à la Saint-Valentin, c’est pire qu’un anniversaire où tout le monde oublie de vous souhaiter bonne fête.

Je n’ai eu qu’une Saint-Valentin seule depuis les 10 dernières années. (Je m’arrange pour être en couple!) Et je vous confirme qu’il y a pire: Noël tout seul.

Consolez-vous en vous disant qu’il vous reste 10 mois pour vous trouver quelqu’un avec qui faire un sapin et manger de la dinde au réveillon.

Je dédie ces mots à mes amies toutes seules, qui sont magnifiques, belles et gentilles et qui n’ont pas de Valentin. Si j’étais un homme, je vous marierais toutes. Je vous amènerais au resto demain, je vous paierais du champagne et je vous rappellerais à quel point vous êtes importantes dans ma vie.

Et je mettrais un genou par terre, sur une musique de Damien Rice et je demanderais votre main en vous promettant que vous ne passerez plus jamais une Saint-Valentin seule.

C’est beau, hein? J’espère que j’ai réussi à vous arracher au moins une larme!

Mais non, ça se passera pas, parce que je suis une fille hétérosexuelle en couple, qui sera ben occupée samedi soir.

Bonne Saint-Valentin tout le monde!