/news/currentevents
Navigation

Ma sœur, mon ange gardien

Shannon avait 5 ans quand elle a sauvé son frère Jeffrey de la noyade en 1998

Jeffrey et Shannon Goldberg ont développé une relation très complice avec les années. Jeffrey veut poursuivre ses études pour être monteur de ligne et Shannon étudie en relations industrielles à l’Université de Montréal.
Photo Le Journal de Montréal, Claude André Mayrand Jeffrey et Shannon Goldberg ont développé une relation très complice avec les années. Jeffrey veut poursuivre ses études pour être monteur de ligne et Shannon étudie en relations industrielles à l’Université de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Si Jeffrey Goldberg a pu étudier la mécanique ou se passionner pour le VTT, c’est grâce à sa sœur, Shannon. Rien de tout ça ne serait arrivé si elle ne l’avait pas sauvé d’une mort certaine quand il avait trois ans.

Shannon Goldberg avait seulement cinq ans quand elle a réalisé l’exploit de sa vie en sauvant son frère de la noyade.

«Je me dis tout le temps que si je n’avais pas réagi comme je l’ai fait, j’aurais pu ne pas avoir mon frère aujourd’hui», affirme celle qui a maintenant 21 ans.

Malgré son jeune âge à l’époque, Shannon se souvient très bien de la journée du 22 juin 1998 qui a frôlé la catastrophe.

«J’étais debout dans la partie peu profonde et mon frère était assis sur le bord de la piscine. Il venait d’enlever ses flotteurs», se rappelle-t-elle.

Toute la famille était présente chez ses grands-parents, à Sainte-Julienne. À la fraction de seconde où tous les adultes regardaient ailleurs est survenu l’inévitable.

«On jouait dans l’eau, il a essayé de me toucher et en étirant les bras, il est tombé et a coulé, explique Shannon. J’avais peur de me faire chicaner, alors je l’ai sorti de l’eau et je me suis mise à crier parce que je n’étais pas capable de le tenir.»

Sa mère est arrivée en courant et a sauté dans l’eau tout habillée pour aller l’aider. L’espace d’un instant, Shannon a réalisé que tout peut changer en quelques secondes dans la vie.

«Ça fait toujours drôle de penser que j’ai sauvé une vie», affirme la jeune femme.

 

Sylvie Roy et Steven Goldberg étaient fiers de voir leur fille recevoir un certificat de la Société de sauvetage en juillet 1998, un mois après avoir sauvé son petit frère d’une noyade certaine.
Photo d'archives
Sylvie Roy et Steven Goldberg étaient fiers de voir leur fille recevoir un certificat de la Société de sauvetage en juillet 1998, un mois après avoir sauvé son petit frère d’une noyade certaine.

Par exprès

Pour la taquiner, Jeffrey l’accuse souvent d’avoir fait exprès qu’il tombe à l’eau.

«Elle a fait ça pour recevoir le crédit de m’avoir sauvé», rigole celui qui a maintenant 19 ans.

«Quand on reparle de ce qui s’est passé, c’est surtout lorsque je lui rappelle qu’il m’en doit une, rigole Shannon. Il sait que la conclusion aurait pu être très différente.»

Sans doute un effet de ce qui a failli arriver, Shannon admet avoir toujours été comme une deuxième mère pour Jeffrey.

«J’ai toujours été protectrice avec lui. Je veux son bien et qu’il réussisse. Je jette toujours un œil sur ce qu’il fait», affirme-t-elle.

Modeste

Shannon reste modeste lorsqu’elle se remémore ses actions qui avaient fait la une du Journal de Montréal.

«Je me souviens que les médias voulaient absolument me prendre en photo, et moi je les fuyais et je boudais, se rappelle-t-elle. Des journalistes étaient venus à mon école prématernelle pour me parler et je me cachais dans les modules de jeux.»

Ironie du sort, Shannon se plaît maintenant à se retrouver devant les caméras. La grande blonde, qui a participé au Banquier, spécial 50e anniversaire du Journal, est devenue mannequin à temps partiel pendant qu’elle termine ses études.