/news/currentevents
Navigation

Arrestation de 17 individus liés aux Dark Souls, un groupe sympathisant des Hells Angels

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers de Québec ont infligé un dur coup au groupe de motards criminalisés des Dark Souls, un club école de Hells Angles dirigé de Montréal et qui aurait opéré un important réseau de trafic de stupéfiants dans Beauport.

Ils ont visité sept lieux dans le secteur de Beauport lors de leur opération, mercredi soir, et arrêté pas moins de 17 personnes. Une dizaine d’autres suspects pourraient se faire passer les menottes prochainement. Entre temps, onze personnes ont comparu jeudi au Palais de justice de Québec sous divers chefs. Elles resteront détenues en attendant la suite des procédures prévue le 25 février.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a mis toute la gomme avec la participation de l’unité des stupéfiants, de l’unité des fraudes, de l’unité canine, des enquêtes jeunesse, de l’identité judiciaire en plus de nombreux patrouilleurs.

Quatre mineurs font partie des personnes arrêtées. Le porte-parole Pierre Poirier du SPVQ n’était pas en mesure de dire si les jeunes vendaient de la drogue dans les écoles.

Les présumés trafiquants faisaient partie des Dark Souls, poursuit M. Poirier, un groupe criminalisé sympathisant des Hells Angles. Une veste des Dark Souls, chapitre de Montréal, fait partie des divers objets saisis chez les suspects. D’autres objets faisaient état de leur soutien aux Hells Angles.

Les Dark Souls, ce serait l’une des quatre bandes constituées par les Hells Angles à partir de 2011 pour former une relève après que le célèbre groupe de motards eut été fortement ébranlé à la suite de l’opération SharQc. Les Dark Souls aideraient les membres des Hells dans leurs activités illicites alors que plusieurs sont détenus. C’est d’ailleurs le rôle des clubs école, selon le spécialiste Pierre de Champlain, auteur d’un livre sur les motards. «Ils font les sales jobs des Hells Angles pour faire en sorte que les Hells ne soient pas directement impliqués dans des activités criminelles», explique-t-il.

En plus de sept véhicules, de sept ordinateurs, de 16 téléphones cellulaires, de 44 480 $ en argent, d’une liste de comptabilité, d’items d’ensachage, d’une arme, de munitions et d’une veste pare-balle, les policiers ont saisi une impressionnante pharmacie :

- 1,4 kilogramme de cocaïne

- 18 006 comprimés de méthamphétamines

- 72 comprimés d’amphétamines

- 78 g de haschich

- 485 g de cannabis

- 740 ml de GHB

- 2606 comprimés d’opiacés sous ordonnances (hydromorph contin, oxycontin)

Avec la collaboration de Nicolas Saillant

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.