/opinion/blogs
Navigation

Une lumière au bout du tunnel ?

Une lumière au bout du tunnel ?
Photo Courtoisie, SERVICE DE POLICE DE TORONTO

Coup d'oeil sur cet article

Une lumière au bout du tunnel ?

Ce tunnel creusé dans un secteur boisé près de l’Université York et du Rexall Center au nord-ouest de Toronto amène son lot de questions. Aujourd’hui, près de cinq semaines après sa découverte, ces questions demeurent encore et toujours sans réponses.

Évidemment, on veut savoir qui et pourquoi ? Toutes les hypothèses sont étudiées. Une enquête, ça ratisse large au départ et généralement, on finit  par réduire la largeur de la gratte au fur et à mesure des découvertes. Mais ça, vous le savez déjà. Ce qui semble étrange ici, c’est que plus d’un mois après la découverte, on ne semble pas en savoir plus sur les auteurs et leur but.

Malgré le fait que la police déclare qu’il n’y a pas d’éléments criminels identifiés dans cette entreprise à ce jour, (phrase maintes fois utilisée en cours d’enquête quand j’étais porte-parole) il faut imaginer le pire. Même si, en bout de ligne, on constatait qu’il n'était de la préparation d’un acte terroriste et ce serait tant mieux. Il n'y a pas de risque à prendre.

Sauf que...

Vous en connaissez beaucoup de gens ou de groupes qui, pour le simple plaisir de la chose, creusent ce genre de tunnel ? Ce n’est certainement pas pour le bien commun ou une extension surprise du transport en commun torontois que le tout a été fait en catimini.

Une cache pour entasser des explosifs, de la drogue, une secte fondamentaliste, un local de motards, une salle de réunion discrète pour le crime organisé, un club amateur de spéléologie ? Je sais, j’en beurre épais mais les enquêteurs ne le savent pas plus aujourd’hui. Et jusqu’où les marmottes en question se proposaient d’aller ? On ne le sait pas plus, pas ce matin en tout cas.

On a vu des photographies du trou et de la galerie en question. On a même révélé qu’un mystérieux chapelet de bois, orné d’un coquelicot rouge, avait été trouvé sur place. La signification de cette découverte reste nébuleuse. J’aimerais, tel un symbologiste de la trempe de Robert Langdon vous dire ce que ça représente mais je ne possède ni la plume de Dan Brown, ni l’expertise de son héros. Je laisse à votre imagination pourquoi un tel artefact rappelant les croisés côtoierait le principal emblème de la Légion royale canadienne dans ce trou perdu au milieu de nulle part.

Enquête policière en mode accéléré

Depuis la révélation par la CBC de l’existence de cet ouvrage, les policiers ont certainement embrayé en deuxième vitesse. Ils ont eu plus d’un mois pour avancer sans que la population ne soit informée. C’est sûr que l’effet de surprise n’existe plus à cette étape de l’enquête pour les limiers. La police de Toronto, la GRC, le SCRS, les EISN et les services de renseignements policiers du pays ont certainement partagé tout ce qu’ils savaient dans cette affaire et ce, depuis le 14 janvier dernier.

Aujourd’hui, alors que cette affaire vient de sortir sur la place publique, il est permis de croire qu’ils observent et attendent. Autant les lignes téléphoniques mises sous écoute, il y en a quelques unes peut être, que les sujets visés par des filatures entreprises au fil des semaines. Ils attendent l’erreur que commettra peut être une des personnes qu’ils ont possiblement dans le collimateur pour ensuite remonter la filière et exposer le tout au grand jour.

Qui plus est, se joint maintenant au forces de l’ordre une partie de la population. Celui qui a vu quelque chose en apparence anodin où celle qui détient une information, si minime soit-elle pour leur permettre de découvrir le pot aux roses. Les policiers ont certainement commencé à recevoir des appels de gens qui ont observé ou entendu quelque chose d’étrange autour de cet étrange puits.

Et la lumière au bout du tunnel ?

On finira peut être par apprendre qu’il ne s’agit que celle d’un innocent fanal dont la timide lueur ne jetait que de l’ombre sur une banale et innocente prospection. Je ne veux juste pas qu’elle soit celle d’un train criminel filant vers nous à toute allure.

Vous en pensez quoi ? Complot ou blague douteuse ?