/opinion/blogs
Navigation

Hijab: une juge sans jugeote...

Le port du hijab (photo) ou du niqab dans les institutions publiques continue de susciter la controverse en France.
© AFP Photo

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, une juge de la Cour du Québec a refusé d’entendre la cause d’une femme musulmane parce que celle-ci portait un hijab.


Rania El-Alloul  était de passage devant le tribunal, mardi, pour récupérer son véhicule saisi par la SAAQ.


«Je ne vais donc pas vous entendre si vous portez un foulard sur la tête tout comme je n’aurais pas permis à une personne de comparaître devant moi en portant un chapeau ou des lunettes soleil sur sa tête», lui a fait valoir la magistrate Eliana Marengo.


On peut se demander en vertu de quel droit la juge a aussi cavalièrement renvoyé chez elle la plaignante?


La juge Marengo a expliqué que ce sont les règles de la Cour du Québec. Ce qui est complètement faux... L’article 13 de ses règlements prévoit en effet que «toute personne qui comparaît devant le tribunal doit être convenablement vêtue», mais sans préciser aucunement ce qui est convenable ou ce qui ne l’est pas.


Bref, en interprétant la loi, la magistrate s’est tout simplement permis un jugement de valeur... «À mon avis, vous n’êtes pas vêtue convenablement», a dit la juge Marengo, qui au surplus ne voit pas la différence entre de simples accessoires vestimentaires et un symbole religieux inhérent à l’identité d’une personne.


Le plus ironique dans tout ça, c’est que même le controversé projet de charte de la laïcité, qui interdisait entre autres le port des signes religieux ostentatoires pour les personnes en autorité comme les juges, n’allait même pas jusqu’à étendre cette interdiction aux personnes appelées à être entendues devant les tribunaux...


Le malaise face à l’islam est-il à ce point répandu au Québec qu’on le retrouve même dans nos cours de justice, un endroit qui se doit d’être exempt de tout préjugé?


«Je ne me sens plus Canadienne», a réagi Rania El-Alloul à la controverse.


À la fois triste et inquiétant. Tout  ça à cause d’une juge visiblement ignorante et qui fait preuve d’un flagrant manque de jugement.