/travel
Navigation

125 $ pour un bagage de 24 kg à bord d’Air Canada

Woman carries your luggage at the airport terminal
Photo Fotolia Un seul mot d’ordre: voyagez léger!

Coup d'oeil sur cet article

Quand vous partez en vacances, pensez avant tout à voyager léger! Air Canada, qui est loin d’être une compagnie à bas coût, non seulement facture 25 $ le premier bagage enregistré, mais applique forfaitairement un supplément de 100 $ pour tout kilo supplémentaire.

Quand vous partez en vacances, pensez avant tout à voyager léger! Air Canada, qui est loin d’être une compagnie à bas coût, non seulement facture 25 $ le premier bagage enregistré, mais applique forfaitairement un supplément de 100 $ pour tout kilo supplémentaire.

Les taxes de vente habituelles s’appliquent évidemment sur ce montant. Cette règle de notre bonne compagnie portant les couleurs nationales s’applique pour tout bagage pesant entre 23 kg et 32 kg.

Dans le cas d’un dépassement du poids autorisé de 23 kg, dès la pesée effectuée au comptoir, vous devez vous rendre à la caisse, puis, le reçu en main, passer récupérer votre passeport et votre carte d’embarquement.

Pour éviter toute surprise, il est heureusement possible d’utiliser au préalable la balance mise gracieusement à la disposition des voyageurs par ADM dans l’aire d’enregistrement.

Si vous voyagez à deux, pour ne pas payer deux fois le supplément de 100 $ (plus taxes) pour cause de bagages trop lourds, il vous suffit de transférer dans la seconde le supplément d’effets au-delà de 23 kg.

On notera que la règle en vigueur chez Air Canada s’applique également chez Air Canada rouge, la filiale supposément à bas coût, qui se trouve à présent à assurer des vols réguliers vers certaines destinations soleil.

Quand, en plus, pour un vol de cinq heures on vous fait payer à bord en guise de repas une quelconque forme de restauration minute, il y a de quoi crier à l’arnaque, surtout au niveau où se situent les tarifs d’Air Canada sur certaines destinations.

Les autres transporteurs

On évitera donc de surcharger ses bagages, ce qui revient aussi à ne pas s’encombrer avec le sirop d’érable ou la morue salée et séchée qu’apprécient tellement nos amis des Antilles...

Chez Air Transat, le bagage enregistré admis en franchise est limité à 20 kg en classe économique, exception faite d’Haïti, destination pour laquelle la franchise est de 50 kg. Tout kilo supplémentaire est facturé 15 $ par la compagnie. On notera que les passagers d’Air Transat qui choisissent la formule Option Plus, la franchise est de 30 kg, et qu’elle est de 40 kg pour les passagers voyageant en classe Club.

Chez Sunwing, la franchise de bagage est de 20 kg, tandis que le kilo supplémentaire est facturé 20 $. Les passagers de la classe Élite de Sunwing bénéficient d’une franchise de bagage de 30 kg.

En plus des coûts facturés pour excès de bagages, les voyageurs doivent tenir compte du fait que les compagnies aériennes se montrent de plus en plus regardantes en ce qui concerne les bagages de cabine. Le format, le nombre et le poids de ceux-ci font de plus en plus l’objet d’un contrôle de la part des agents des transporteurs au moment de l’embarquement.

 

Brèves

Le monde du voyage

LA MARTINIQUE sera, l’été prochain, mieux desservie que jamais au départ de Montréal. Air Canada rouge assurera en effet, en plus de son vol du dimanche, un vol supplémentaire le mercredi vers Fort-de-France entre les mois de mai et d’août, rajoutant ainsi 1664 sièges d’avion. Toutefois, Air Canada omet de préciser si ses tarifs prohibitifs actuels vont enfin baisser… De son côté, Air Transat mettra également en place un vol le lundi entre le 6 juillet et le 24 août.

LES CONSOMMATEURS sont invités à faire connaître leurs commentaires sur l’assurance voyage à la demande du Conseil canadien des responsables de la réglementation d’assurance (CCRRA). Croyant être bien couverts alors qu’ils détiennent une assurance voyage, bien des voyageurs connaissent en effet des déboires. Pour faire connaître des avis à l’organisme, on utilise l’adresse suivante: ccirccrra@fsco.gov.on.ca. Cet organisme publiera son rapport l’automne prochain.

CORSAIR, compagnie aérienne régulière française, effectuera jusqu’à 6 vols par semaine entre Montréal et Paris au cours de la prochaine saison estivale. Ses prix d’appel sont de 724 $ le billet aller-retour pour la basse saison et de 899 $ pour la haute saison. Les vols de Corsair sont commercialisés principalement par l’intermédiaire du voyagiste Sunwing, mais également par les autres canaux de distribution.

BRUXELLES a mis en ligne à la disposition de ses visiteurs plusieurs formules de cartes laissez-passer pour découvrir la capitale de l’Europe. Deux nouvelles «Brussels Cards» ont fait leur apparition, comprenant le bus de sightseeing «Hop On Hop Off» qui circule entre les activités culturelles et lieux historiques les plus importants de Bruxelles. Cinq «Brussels Cards» différentes sont désormais offertes: la «24 heures» (22 €), la «48 heures» (29 €), la «72 heures» (35 €), la «24 heures + sightseeing 24 h» (33 €) et la «48 heures + sightseeing 48 h» (44 €).

Avec la «Brussels Card», les visiteurs profiteront: du libre accès dans 30 musées bruxellois et de réductions dans un nombre important d’attractions touristiques, de restaurants et de magasins.

• PORTER, l’autre compagnie régulière canadienne, a signé un accord de coopération avec la compagnie américaine JetBlue. Cela permet à Porter de proposer quatre nouvelles destinations américaines, dont deux destinations estivales, au départ du centre-ville de Toronto, soit: Long Beach, La Nouvelle-Orléans, Nantucket (été) et Portland, Oregon (été). Les passagers sont pris en charge par BlueJet à l’aéroport de Boston.