/news/health
Navigation

À Las Vegas pour ses 100 ans

À 100 ans, Benita Welebir est une force de la nature. Complètement autonome, elle vit encore dans son appartement et a une vie sociale active.
Photo Le Journal de Montréal, Marie-Joëlle Parent À 100 ans, Benita Welebir est une force de la nature. Complètement autonome, elle vit encore dans son appartement et a une vie sociale active.

Coup d'oeil sur cet article

LOMA LINDA, Californie | La plupart des gens vont à Las Vegas pour tenter leur chance au casino ou enterrer une vie de célibataire. Benita Welebir, elle, a choisi Sin City comme destination pour son 100e anniversaire.

«Je viens d’avoir 100 ans, mais je me sens aussi jeune que lorsque j’avais 99 ans», plaisante la centenaire, tirée à quatre épingles dans son appartement.

Pour célébrer un siècle de vie sur terre, Benita a pris l’avion jusqu’à Las Vegas. Ça vous donne une idée du personnage.

Active, vive d’esprit et rieuse, Benita a plutôt des airs de septuagénaire.

Elle dort huit heures par nuit, se réveille à 7 h 30, mange des fruits, une poignée de granolas et un café.

Le Dr Ellsworth Wareham, a opéré ses patients jusqu’à l’âge de 95 ans. Photo Loma Linda University  
Pour Nadbank Loma Linda.
Photo Le Journal de Montréal, Marie-Joëlle Parent
Le Dr Ellsworth Wareham, a opéré ses patients jusqu’à l’âge de 95 ans. Photo Loma Linda University Pour Nadbank Loma Linda.

Ordre du docteur !

«C’est un ordre du docteur!», se défend la dame, car sa religion prétend que la caféine est néfaste.

«J’ai toujours mangé des légumes. Je me souviens, enfant, je demandais à ma mère de me donner une tranche de pomme de terre crue avec la peau! Il n’y a rien de mal à manger de la viande, mais il vaut mieux pas».

Née en 1915 au Missouri, Benita a eu cinq enfants. Elle s’est établie à Loma Linda avec son mari urologue pour que leurs enfants étudient dans le réseau d’écoles adventistes.

Voiture à manivelle

Le samedi a toujours été un jour sacré dans sa famille, un jour consacré à la prière et aux activités sportives.

«J’ai eu une belle vie. J’ai été mariée pendant 67 ans. J’ai vu beaucoup de changements dans ma vie. Je me souviens encore de mon père qui devait tourner une manivelle pour faire démarrer la voiture».

Le secret de cette incroyable vivacité­­? «J’ai toujours eu une vie saine et active. Je courrais plutôt que de marcher partout où j’allais. J’ai toujours été très heureuse, malgré les malheurs. J’ai appris à vivre au jour le jour. Je prie chaque soir pour que Dieu me laisse partir sans souffrir».