/opinion/blogs
Navigation

André Arthur: plus intéressé par les conservateurs que l'inverse

André Arthur

Coup d'oeil sur cet article

L'ex-animateur radiophonique André Arthur semble s'ennuyer de son ancien poste de député fédéral de Portneuf. Il aimerait que les conservateurs le supplient, lui disent qu'il est le seul homme capable de gagner le comté aux prochaines élections.  Si c'était le cas, il se lancerait tête première dans l'aventure.  Malheureusement pour André Arthur, les troupes de Stephen Harper n'ont pas l'intention de lui dérouler le tapis rouge même si à deux reprises, le Parti conservateur a laissé le champ libre à l'ex-député indépendant, en ne présentant aucun candidat contre lui. 
 
Chez les conservateurs, on demeure poli, on n'ose pas dire noir sur blanc qu'il n'y pas d'intérêt, mais le message est clair.  Voici le courriel que j'ai reçu en demandant au Parti conservateur s'il était intéressé par la candidature d'André Arthur.  Le  gestionnaire des opérations au Québec, Marc-André Leclerc, s'est limité à préciser qu'il y aura des investitures ouvertes et équitables partout au pays, que toutes les personnes intéressées pourront présenter leur candidature et que les membres auront la chance de choisir leur candidat.  Ce n'est pas très invitant pour celui qui a longtemps été surnommé "Le roi Arthur", un nom que tout le monde connaît à Québec.  L'ex-député indépendant se serait peut-être attendu à davantage d'égards à son endroit, d'autant plus qu'il n'a jamais caché sa sympathie conservatrice.
 
Si le Parti de Stephen Harper était vraiment intéressé, il ne se serait pas gêné pour le faire savoir.  Le ministre Denis Lebel n'a jamais caché son intérêt pour le député caquiste Gérard Deltell.  Il a même dit ouvertement que la balle était dans le camp du député de Chauveau.  Même chose avec Alain Rayes, le maire de Victoriaville.  De passage dans sa municipalité en février, le premier ministre du Canada a précisé qu'il recherchait des gens de qualité et expérimentés capables de représenter leur région à la table des décisions à Ottawa.  
 
Je ne crois pas que ce soit l'âge d'André Arthur qui provoque ce manque d'intérêt de la part des conservateurs puisque le nouveau ministre des finances du Canada, Joe Oliver, a 74 ans, soit trois ans de plus que l'ex-député indépendant.  L e Parti conservateur appréciait probablement davantage André Arthur comme candidat indépendant.  Il avait le meilleur des deux mondes.  Son vote lorsque nécessaire sans avoir à le défendre lorsqu'il était critiqué.  N'oublions pas qu'en 2011, on reprochait à M. Arthur ses nombreuses absences en Chambre.  Il était au 9e rang sur 305 des députés les plus absents et au deuxième rang des députés les plus silencieux.  Mais je comprends qu'il serait très tentant pour André Arthur de se faire réélire, d'autant plus qu'il lui manque environ 8 mois seulement pour pouvoir mettre la main sur sa pension annuelle.
 
*****

Vous désirez réagir à cette chronique dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .