/sports/others
Navigation

McGill s’illustre aux Nationaux

Les Martlets de l’Université McGill sont vice-championnes canadiennes pour la première fois de leur histoire.
Photo courtoisie, Yan Doublet Les Martlets de l’Université McGill sont vice-championnes canadiennes pour la première fois de leur histoire.

Coup d'oeil sur cet article

Classées troisièmes au pays, les Martlets de l’Université McGill ont remporté la médaille d’argent au championnat universitaire national disputé le week-end dernier au PEPS de l’Université Laval, à Québec.

En finale, McGill s’est incliné 60 à 47 devant les grandes favorites du tournoi, les Lancers de l’Université Windsor, dimanche après-midi.

Cette médaille d’argent est la meilleure récolte dans l’histoire du programme féminin de McGill aux Nationaux. En 1996, les Martlets avaient remporté le bronze.

«C’est certain que c’est très décevant de perdre en finale. Nous voulions être la première équipe de McGill à gagner le trophée Bronze Baby et nous avions l’équipe pour le faire. Mais avec le recul, je suis extrêmement fier de mes 13 joueuses et de la façon dont elles se sont battues», a confié l’entraîneur-chef, Ryan Thorne.

Début de match difficile

McGill n’a pas amorcé la rencontre de la façon qu’il l’aurait souhaité. Après le premier quart, Windsor menait déjà 21 à 10. Sans vouloir chercher d’excuses, Thorne a admis que la demi-finale gagnée par son équipe en prolongation contre UBC, la veille, avait eu des répercussions.

«Ce match de demi-finale a été exténuant autant physiquement qu’émotivement et cela a paru en finale. Mais mes filles ont travaillé fort pour revenir dans le match. Nous ne perdions que par deux points à un moment, mais Windsor est une équipe expérimentée. Même si nous avons eu le même nombre de revirements qu’elles, soit 16, elles ont capitalisé sur chacune de nos erreurs, ce que nous n’avons pas fait. Elles ont superbement bien joué et elles ont amplement mérité la victoire.»

McGill a donc conclu son exceptionnelle saison avec une fiche globale de 26-5 et la deuxième place au championnat canadien. Au sein de la RSEQ, les Martlets n’ont subi qu’une seule défaite en 16 parties et elles ont mis la main sur un quatrième titre provincial d’affilée.

Cinq titres consécutifs

Pour leur part, les Lancers ont remporté un cinquième titre national de suite, égalant la marque de l’Université Laurentian établie en 1979.

Pour l’entraîneur-chef des Lancers, la Québécoise Chantal Vallée, ce titre est doublement satisfaisant. Non seulement il a été remporté au Québec devant les siens, mais il clôt une saison éprouvante.

«En août, nous avions une équipe de 14 joueuses avec laquelle nous étions en confiance. Mais en raison de blessures, nous avons perdu nos meilleures joueuses et en janvier, nous n’en avions que neuf. Et elles ne possédaient pas l’expérience de mes équipes des années précédentes», a expliqué Vallée, qui dirige les Lancers depuis 10 ans.

Face à cette adversité, Vallée et son équipe d’entraîneurs se sont relevé les manches et elles ont redoublé d’ardeur pour métamorphoser leurs joueuses inexpérimentées en championnes.

«On a passé beaucoup de temps en extra le matin dans le gymnase pour que nos filles améliorent leurs habiletés individuelles. Ç’a été dur, elles n’avaient pas toujours envie», se souvient Vallée.

«Cette saison a été remplie d’obstacles, ajoute-t-elle. Mais les filles ont cru en moi. Je leur ai dit que si elles m’écoutaient, je savais comment les faire gagner. C’était beaucoup de pression sur mes épaules, mais il n’était pas question que je laisse tomber mes joueuses. Je suis très émue par cette victoire.»

 


la NBA en rafales

La confrontation de la semaine

Les Raptors de Toronto (40-27) contre Les Bulls de Chicago (40-28)
Demain, 20 h
 
Classés respectivement 3es et 4es dans l’Est, les Raptors (3-7 à leurs 10 derniers matchs) et les Bulls (4-6 à leurs 10 derniers matchs) en arrachent dernièrement. Les Bulls ont remporté les deux premiers matchs entre les deux équipes cette saison.

 


(+) Warriors de Golden State

Lundi, les ­Warriors (53-13) sont devenus la première équipe dans l’Ouest à se classer officiellement pour les séries. Ils ont un demi-match d’avance sur les Hawks d’Atlanta en tête du classement général.

(-) Serge Ibaka

Ayant subi une intervention chirurgicale au genou mardi, l’ailier de puissance du Thunder d’Oklahoma City ratera de 4 à 6 semaines de jeu. Rien pour aider le Thunder, qui bataille pour une place en séries.

 


Quelques Statistiques

Les équipes avec le meilleur pourcentage de victoire
  1. Golden State (80,3)
  2. Atlanta (79,1)
  3. Memphis (69,1)
  4. Portland (67,7)
  5. Houston (67,2)
 
Les équipes avec le pire pourcentage de victoire
  1. New York (20,9)
  2. Minnesota (21,2)
  3. Philadelphie (22,4)
  4. Los Angeles (Lakers)  (25,8)
  5. Orlando (30,4)