/finance/business
Navigation

La microbrasserie Pit Caribou investit 1 M $ afin d’augmenter sa production et agrandir son marché

Les produits de la microbrasserie Pit Caribou prendront la route du Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, le Maine et le Vermont à la suite de la phase d’expansion.
Photo Nelson Sergerie Les produits de la microbrasserie Pit Caribou prendront la route du Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, le Maine et le Vermont à la suite de la phase d’expansion.

Coup d'oeil sur cet article

L’ANSE-À-BEAUFILS – La microbrasserie Pit Caribou de L’Anse-à-Beaufils, près de Percé en Gaspésie, investira plus d’un million de dollars au cours des prochains mois afin d’augmenter de 20 % sa capacité de production. Cette croissance ouvre la porte au marché hors Québec.

« On va brasser environ 100 000 litres de plus par année. On a 15 bières sur le marché. On a cinq produits réguliers et trois séries en production limitée. On va diversifier nos produits en produisant en barils de chêne pour éviter la contamination croisée et agrandir notre palette », dit le propriétaire de la microbrasserie, Francis Joncas.

« On peine à fournir à la demande avec nos équipements actuels. C’est pour combler notre marché. En 2014, on a brassé 450 000 litres », illustre M. Joncas.

Le propriétaire, Francis Joncas, accompagné du brasseur, Pascal Thériault.
Photo courtoisie, Angie Mennillo
Le propriétaire, Francis Joncas, accompagné du brasseur, Pascal Thériault.

En plus de l’augmentation de la capacité de brassage, une chambre froide et un chai - une sorte de cellier - pour déposer les barils de chêne pour faire maturer la bière verront le jour cet automne près de la brasserie.

« C’est un autre projet de quelques 100 000 $ qui sera sur la table cet automne. Je rencontre bientôt des architectes pour lancer le projet dans le courant de l’année », dit-il.

À la suite de cet investissement, Pit Caribou espère brasser plus de 600 000 litres en 2015.

Francis Joncas investira plus d’un million $ afin de faire passer la capacité de production de 450 000 à 600 000 litres de bières en 2015.
Photo courtoisie, Annie Tremblay
Francis Joncas investira plus d’un million $ afin de faire passer la capacité de production de 450 000 à 600 000 litres de bières en 2015.

Même s’il croyait ralentir la phase expansion à la suite de ce projet, il veut profiter du marché actuel.

« Avec la nouvelle vague de bière vieillie en fut de chêne qui frappe de plein fouet en Amérique, je ne veux pas manquer le train. Si je ne me sentais pas à l’aise, je ne le ferais pas. Je ne veux pas mettre en péril la compagnie », souligne avec prudence le propriétaire.

Expansion à l’extérieur du Québec

Après avoir conquis le Québec avec ses différentes bières, dont certaines ont été primées dans des concours internationaux, Pit Caribou franchira les frontières québécoises.

« À partir de cet automne, on commence à ouvrir le marché vers le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, le Maine et le Vermont. Avec l’expansion, je serai en mesure d’aller vers ces marchés-là », espère M. Joncas.

À travers les géants de la bière comme Molson ou Labatt et les grandes microbrasseries, Francis Joncas estime bien se positionner face à ses concurrents québécois.

« Je dirais que si je séparais ça en cinq les produits du Québec, on se trouverait dans la deuxième vague qui brassent le plus », analyse-t-il.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.