/opinion/blogs
Navigation

Pas de fleurs pour les couples gais...

Demonstrators gather to protest a controversial religious freedom bill in Indianapolis
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas qu’au Canada où le débat sur la liberté de religion soulève la controverse. Aux États-Unis aussi. Et chez nos voisins du sud, il offre une belle démonstration de combien certains d’entre eux refusent d’entrer dans le 21e siècle....


L’anachronisme nous vient de l’Indiana. Le gouverneur républicain Mike Pence (pressenti comme possible candidat à la présidence en 2016) a donné le feu vert, jeudi, à une loi qui autorise les entreprises de son État ou leurs patrons à invoquer leurs croyances religieuses dans l’exercice de leurs activités. Une législation qui, en gros, leur permet de ne pas servir des individus sur la base de leur orientation sexuelle...


Autrement dit, un fleuriste pourra désormais refuser, en toute impunité, de vendre des fleurs à un couple gai qui se marie. Tout comme un pâtissier pourrait ne pas accepter de préparer le gâteau de noce. On anticipe même qu’un restaurateur préfère mettre carrément à la porte de son établissement des homosexuels plutôt que de les servir...


Les groupes de défense des droits des LGBT sont montés aux barricades. Tout comme des grands noms du monde des affaires et du cinéma. Le grand patron d’Apple, Tim Cook, lui-même ouvertement gai, a exprimé son « profond mécontentement » sur Twitter. Le prolifique acteur Ashton Kutcher a comparé la nouvelle législation aux lois antisémites...


Le gouverneur Pence, en mode spin, a tenté tant bien que mal défendre l’indéfendable ce dimanche matin, à l’émission This Week sur le réseau ABC. Malgré les questions insistantes de l’animateur George Stephanopoulos, il a refusé d’admettre que sa loi était purement et simplement discriminatoire .


L’Indiana n’est pas le premier État américain à adopter une telle législation qui s’inspire d’une loi fédérale votée en 1993 sous Bill Clinton, le Religious Freedom Restoration Act et qui rend illégal « d’entraver substantiellement » la liberté religieuse d’un individu. L’Indiana est en fait le 20e!


Quand on dit que les Américains sont capables du meilleur et du pire...


Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: