/news/politics
Navigation

Labeaume se moque de la «Banane rebelle»

Coup d'oeil sur cet article

Réagissant à la lettre ouverte qui lui a été adressée, Régis Labeaume s’est copieusement moqué de Gabriel Marcoux-Chabot, alias «Banane rebelle».

«Mon psy m’a dit que ce ne serait pas sain de correspondre avec une banane», a-t-il raillé dans un premier temps.

« Get a life »

Convaincu qu’il faisait face à un adolescent, le maire de Québec a mentionné avoir été surpris de découvrir que son interlocuteur était un homme de 32 ans et un père de deux enfants.

«J’ai envie de lui dire Get a life, ça presse, a-t-il lâché. Si j’étais un des enfants, savoir que mon père est une banane, je serais déçu un peu.»

Évoquant la morsure de «Banane rebelle» par un chien-policier, le maire s’en est donné à cœur joie.

«Il a rencontré un chien qui aime les bananes», a-t-il avancé en riant.

« Monsieur Labeaume me fait penser à une palourde »

Les moqueries du maire Labeaume n'ont pas plu à la «Banane rebelle» qui n'a pas tardé à réagir sur sa page Facebook personnelle.

«Monsieur Labeaume me fait penser à une palourde: il réagit, mais ne réfléchit pas», a répliqué Gabriel Marcoux-Chabot.

Selon ses dires, son fils âgé de 9 ans a même eu la réaction suivante en entendant le maire. «Je n'arrive pas à croire que quelqu'un de plus de 6 ans puisse dire des affaires de même!»

Mon fils de 9 ans, en prenant connaissance des niaiseries que le maire Labeaume déblatère à propos de son papa:«...

Posted by Gabriel Marcoux-Chabot on jeudi 2 avril 2015


La «Banane rebelle» a pris soin de féliciter son garçon publiquement. «Je suis pas mal fier de mon fils, et il me le rend bien.»

Le frère de Gabriel Marcoux-Chabot, Moïse, a ajouté son grain de sel sur Facebook avec le montage photo ci-dessous.

Montage Facebook, Moïse Marcoux-Chabot

1300 signatures

Jeudi soir, un peu plus de 1300 personnes avaient cosigné la lettre ouverte écrite par Gabriel Marcoux-Chabot mardi dernier, dans laquelle il demande au maire de Québec l’abolition de l’article 19.2 du Règlement sur la paix et le bon ordre.

Cet article, adopté en juin 2012, interdit à tout individu de participer à une manifestation déclarée illégale par les forces de l’ordre. «Le véritable responsable de cette violence, c’est vous, monsieur Labeaume», a écrit celui qui incarnait la Banane rebelle au printemps 2012.

- Avec la collaboration de Jean-François Racine et de Sophie Côté

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.