/misc
Navigation

Une finale enlevante

Tyus Jones
Photo AFP Tyus Jones

Coup d'oeil sur cet article

Les Blue Devils de Duke ont remporté leur cinquième titre national en battant les Badgers du Wisconsin, 68 à 63, lundi soir lors de la finale masculine de division 1 de la NCAA. Au-delà du score final, voici l’analyse du match en quatre chiffres.

60

Soixante des 68 points marqués par Duke ont été inscrits par des joueurs de première année (freshmen), du jamais vu pour un match de finale nationale.

Tyus Jones – joueur par excellence du match –, Grayson Allen, Justice Winslow et Jahlil Okafor ont respectivement compté 23, 16, 11 et 10 points.

Pour Jones, Justice et Okafor, ce n’est pas une grande surprise. Ces trois recrues ont brillé tout au long de la saison.

L’étoile inattendue de la rencontre, c’est Grayson Allen, qui du bout du banc, a pris les Blue Devils sur son dos quand les Badgers ont pris une avance de neuf points dans la première moitié de la deuxième demie.

Jouant habituellement neuf minutes par match avec une moyenne de 4,4 points par rencontre, le garde de 6 pi 4 po a disputé 21 minutes et marqué 16 points lors de la finale.

22

Jahlil Okafor est pressenti pour être le premier choix du prochain repêchage de la NBA. Le centre recrue de 6 pi 11 po a été dominant cette saison avec une moyenne de 17,3 points par match en 30,1 minutes de jeu.

Mais en finale, Okafor a rapidement été cloué au banc – dont une longue séquence en deuxième demie – avec un problème de fautes personnelles.

Au terme de la rencontre, il n’a joué que 22 minutes, n’a marqué que 10 points et n’a capté que trois rebonds. Notons toutefois qu’il a été efficace dans les dernières minutes de jeu pour permettre aux Blue Devils de concrétiser leur victoire.

Cette contre-performance est sûrement liée au brio du vétéran centre des Badgers, Frank Kaminsky, qui lui était opposé.

Le centre de 7 pi – élu joueur de l’année dans la NCAA – a disputé 39 des 40 minutes de la finale. Il a été le meilleur marqueur des siens avec 21 points et 12 rebonds, dont 11 en zone défensive.

3

En deuxième demie, quand Okafor était assis au banc, c’est à Amile Jefferson que l’entraîneur de Duke, Mike Krzyzewski, a confié la tâche de contrer le redoutable Kaminsky.

L’ailier de 6 pi 9 po n’a peut-être marqué que deux points dans la rencontre, mais sa contribution défensive a été déterminante alors que les Badgers tentaient de profiter de l’absence d’Okafor.

Jefferson a réalisé trois des six blocs de Duke, un exploit, lui qui en avait réussi en moyenne que 0,7 par match cette saison.

13

C’est le nombre de fautes personnelles que les Badgers ont obtenu en deuxième demie seulement! Étonnant pour l’équipe la moins punie de la NCAA au cours de la saison avec une moyenne de 12,5 fautes par match.

Cela explique pourquoi Duke a obtenu 16 lancers francs contre seulement trois pour les Badgers en deuxième demie. Au final, Duke a réussi 16 de ses 20 lancers francs et les Badgers ont réussi six de leurs 10 tentatives.

L’entraîneur de Wisconsin, Bo Ryan, en avait d’ailleurs gros sur le cœur après la rencontre, lui qui fulminait, à mots à peine couverts, contre les arbitres.