/news/politics
Navigation

Des bâtiments patrimoniaux mieux protégés à Lévis

Quebec
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

Foi de Gilles Lehouillier, les bâtiments patrimoniaux des quartiers anciens de Lévis seront mieux protégés grâce à l’adoption prochaine de nouveaux programmes particuliers d’urbanisme.

La Ville de Lévis a engagé AC/a Architecture pour la conseiller dans la revitalisation de cinq quartiers anciens de son territoire.

La Ville procédera par programmes particuliers d’urbanisme (PPU) dans le Vieux-Lévis, les Vieux-Saint-Romuald, le village de Saint-Nicolas, qui seront priorisés en 2015, puis dans le Vieux-Charny et le Vieux-Lauzon en 2016.

L’objectif est d’assurer une densification qui «respecte le patrimoine bâti», mais aussi de protéger les édifices qui ont une valeur architecturale. «Une personne qui achète un bâtiment et qui pense qu’elle va obtenir une démolition dans un claquement de doigts, c’est fini ce temps-là», a statué le maire de Lévis. La Ville exigera désormais des futurs acheteurs un plan clair et concret avant de soumettre le tout au comité de démolition. «Si le projet est inacceptable, on ne se penchera jamais sur la démolition», a avisé M. Lehouillier.

Densification et protection des milieux peuvent aller de pair, soutient le représentant des organismes de revitalisation, Claude Gélinas, mais ce sera «peut-être difficile par endroits».

On travaillera aussi sur l’assouplissement des règlements qui empêchent actuellement l’implantation de petits commerces.«On pourra par exemple installer des terrasses et des bonbonneries», a illustrer le maire. «Les quartiers anciens sont l’âme de notre ville», a souligné le maire Gilles Lehouillier, qui souhaite préserver l’identité et l’ancrer dans le présent.

La formule fera appel à la dynamique du milieu, a ajouté le maire.La firme engagée par la Ville et dont le mandat coûtera 245 000 $ sera chargée de mener les consultations publiques.

Les quatre corporations de revitalisation des vieux quartiers reconnus par la Ville participeront aux échanges des comités de pilotage qui concocteront les PPU.

Une partie du programme triennal d’immobilisations sera consacrée à divers projets qui s’intégreront dans les quartiers.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.