/news/society
Navigation

Condamnée à mort, elle amasse 10 000$ pour les enfants

Nathalie Prud’homme a habillé des enfants pour 10 000 $.
Photo Le Journal de Montréal, Nathalie Deraspe Nathalie Prud’homme a habillé des enfants pour 10 000 $.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME | Une mère de famille qui défie le cancer depuis 10 ans a amassé 10 000 $ pour les enfants défavorisés depuis un an.

En 2012, les médecins ont dit à Nathalie Prud’homme qu’il ne lui restait que 18 mois à vivre. Ça ne l’a pas empêchée de faire du bien autour d’elle.

Elle a fondé, il y a un an, le projet luvÉcole, qui aide les élèves démunis des Laurentides. Régulièrement, elle les emmène magasiner pour leur redonner un peu d’estime de soi.

« Peu importe ce qui t’arrive dans ta vie, t’es pas obligée de rester concentrée sur ton nombril »
– Nathalie Prud’homme

«Je n’ai pas une cenne, mais j’ai habillé des enfants pour 10 000 $. Il y a une petite fille qui n’était jamais entrée dans un magasin de vêtements neufs! En semant des petites graines de­ bonheur pour les autres, on en sème dans notre vie.»

Une combattante

Le cancer s’acharne sur Nathalie Prud’Homme. Depuis 2005, cette femme a perdu ses seins et son utérus. En 2011, elle a subi sept opérations. En 2012, on lui a annoncé qu’il ne lui restait que 18 mois à vivre. «Je pensais vraiment que j’étais sur le seuil de la porte», confie la mère de deux adolescents.

Après deux ans de chimiothérapie intensive en 2013 et 2014, la survivante est toujours debout. «Ce qui aide à ma guérison, c’est ce qui me remplit d’amour: mes enfants, la peinture et donner au suivant. Peu importe ce qui t’arrive dans ta vie, t’es pas obligée de rester concentrée sur ton nombril.»

La générosité comme remède

Depuis son passage à l’émission Donnez au suivant il y a 10 ans, Nathalie Prud’homme a multiplié les campagnes de financement pour les enfants. Quand elle était propriétaire d’un spa, elle offrait des journées pour Leucan. Durant le temps des Fêtes, elle amassait des cadeaux pour les enfants de la DPJ.

«La maladie, c’est une donnée dans ma vie. Je suis la rassembleuse. Il y a des personnes qui ne me connaissent pas et qui m’envoient des chèques», lance-t-elle avec le sourire.

Un courageux testament

Chantal Lacroix l’a filmée durant sa plus récente bataille pour dépeindre sa philosophie de vie dans un documentaire. «Je lui ai dit: «Te rends-tu compte? Peut-être que je ne me rendrai pas jusqu’à la fin pour voir le film.» Elle m’a dit: «Je suis convaincue que tu vas être là!» Quand je l’ai visionné, j’ai eu un choc. Je me suis vue dans toute ma vulnérabilité. Je me donne le droit d’avoir peur.» Le documentaire sera diffusé le 21 avril à Canal Vie.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.