/travel/destinations
Navigation

42 heures à Bordeaux

Coup d'oeil sur cet article

Devançant 15 capitales et cinq villes européennes, Bordeaux remportait récemment le titre de Meilleure destination européenne 2015. Il est vrai qu’il est bien difficile de ne pas tomber sous le charme de cette ville, dont les vieilles pierres, autrefois noircies par le temps, resplendissent depuis le grand nettoyage qui lui a permis de dévoiler certains secrets de son passé médiéval et d’être classée au Patrimoine de l’UNESCO en 2007.

JOUR 1

16 h | Arrivée à Bordeaux

Pour être bien certains de ne rien manquer, nous avons choisi un petit hôtel sympathique et sans prétention au cœur du Bordeaux historique. Les 27 chambres de 1. l’Hôtel de La Presse sont décorées de caractères d’imprimeries ou d’éléments rappelant qu’autrefois cet endroit jouxtait le Journal Sud-Ouest et que de nombreux journalistes y séjournaient. Coût: 70 à 140 €. www.hoteldelapresse.com

16 h 30 | Informations

Une fois installés, on ressort vivement pour une promenade en direction des bureaux de 2. l’Office de tourisme situé à environ 200 mètres de l’hôtel. On fait le plein de dépliants et surtout on se procure la City Pass (1-2 ou 3 jours) qui nous donne accès au réseau de transport en commun (tramway, autobus et batcub (petit traversier) ainsi qu’à plus d’une vingtaine de musées et monuments, une sélection de visites à pied et un circuit dans l’autobus à deux niveaux Visiotour, sans oublier de nombreux rabais. www.bordeauxmetropolecitypass.com

17 h 15 | Tour de la ville

Garé sur le trottoir face au bureau de l’Office du Tourisme, l’autobus Visiotour semble nous attendre pour entreprendre son tour de ville de 70 minutes. Intéressant, bien documenté et offert en 10 langues, ce circuit permet de se familiariser avec la configuration de la ville et d’identifier les principaux monuments. On réalise rapidement qu’il sera bien agréable d’y flâner tout en se laissant surprendre par les édifices posés judicieusement à l’angle de nombreuses rues, par les petits palais devenus musées, par le 3. Grand-théâtre-opéra, par la belle cathédrale Saint-André, par la Grosse cloche et ses cachots, par le jardin public protégé par une gigantesque clôture couverte d’or, par les effluves odorants des restaurants et par les nombreux marchands de bons vins.

18 h 30 | Souper

Quand le bus nous dépose à nouveau face à l’Office du tourisme, on remarque une longue file de gens qui attendent pour entrer à 4. l’Entrecôte. Aussi curieux qu’étonnés, nous décidons de suivre le mouvement afin de voir ce que ce restaurant au décor écossais peut bien avoir d’extraordinaire. Eh bien, l’attente en valait la chandelle. Il s’agit d’un endroit où, depuis sa création en 1959, l’on sert un plat unique (une entrecôte de bœuf baignant dans une sauce secrète et délicieuse, mais très riche (attention aux foies délicats), des frites à volonté et un vin maison (blanc ou rouge). www.entrecote.fr

20 h | Fontaine

L’estomac un peu lourd, on se dirige vers la 5. Place des Quinconces pour flâner un peu autour du Monument des Girardins. Réquisitionnée par les Allemands en 1941 pour fondre le cuivre de ses sculptures pour en faire des armes, cette magnifique fontaine a été sauvée par des cheminots qui l’ont cachée pour la restituer après la guerre. Il aura cependant fallu attendre jusqu’en 1982 pour qu’elle retrouve sa fonction de fontaine.

21 h 30 | Bar de glace

On emprunte le tramway électrique (sans alimentation aérienne) qui se rend sur les quais pour s’offrir un verre au 6. Ice Room, le plus grand bar de glace d’Europe. Il a fallu 35 tonnes de glace pour créer ce décor givré (bar, canapés, cheminée, sculptures) qu’animent des jeux de lumière. Et tout ça à -10 C. www.iceroom.fr

JOUR 2

9 h | Visite guidée

Après le petit déjeuner, on reprend la direction de l’Office du Tourisme avec l’intention de se joindre à une visite guidée à pied ou à vélo. Si le guide refait une partie du trajet de l’autobus, il va plus loin dans ses explications et cette longue promenade au cœur de la ville permet de se sentir tout à fait à l’aise pour s’y aventurer seul par la suite.

Midi | Café d’époque

On s’attable au 7. Napoléon III, un café qui date de 1841 et qui faisait alors partie de l’hôtel Les Quatre sœurs. Les portes, les panneaux de bois, le plancher de mosaïque et les céramiques sont d’époque. Il est le second café de la Gironde a avoir obtenu la certification Café Historique, Héritage de France. C’est un endroit charmant, vieillot et l’on y mange une délicieuse fricassée de morue en salade. www.cafenapoleon3.com

14 h | Magasinage

On emprunte la 8. rue Sainte-Catherine qui compte quelque 250 boutiques sur 1,2 km. On y trouve également des petits restaurants, des terrasses, sans oublier les Galeries Lafayette.

18 h | Du vin... de Bordeaux

C’est le moment de l’apéro. On fait un saut à l’élégant 9. Bar à vin du Conseil interprofessionnel de Bordeaux qui propose des vins au verre. En plus de se délecter, on peut ainsi identifier les vins que l’on voudra glisser dans ses bagages. Après tout, nous sommes dans la ville qui a donné son nom au premier vignoble de vins fins au monde (57 appellations). www.baravin.bordeaux.com

19 h | Soupers au choix

Après ce moment particulier, on s’offre une soirée divine à la 10. Brasserie Le Bordeaux du Grand Hôtel de Bordeaux tout juste en face du Grand-Théâtre-Opéra ou, si le portefeuille le permet, on s’attable à son restaurant gastronomique 10. Le Pressoir d’argent pour ensuite terminer la soirée au bar le 10. Black Diamond. Et on ouvre bien les yeux afin de repérer les célébrités. www.ghbordeaux.com.

Si nos finances sont un peu plus limitées, on s’attable à la 11. Brasserie l’Orléans que l’on dit être un des meilleurs restaurants de Bordeaux et qui sert des mets traditionnels et d’excellents vins. www.brasserie-lorleans.fr

Si l’on préfère la cuisine bistro, le 12. Café Bistrot des Quinconces sert une cuisine du Sud-Ouest. www.bistrotdesnegociants.fr

JOUR 3

9 h | Musées

Après le petit-déjeuner, comme le temps nous presse, on visite quelques Musées (13. Musée d’art contemporain et 14. Musée d’Aquitaine) puis l’on se dirige vers le Quai des Chartrons où se trouve le 15. Musée des vins et du négoce. On termine par un arrêt magasinage au 16. Quai des marques, des magasins d’entrepôts (33) des grands noms de la mode situés dans les anciens hangars du port. www.quaidesmarques.com

Midi | Pour terminer

Pour le déjeuner, on s’installe à la terrasse de 17. Fernand près de place de la Bourse et, sur les bords de la Gironde, on se régale de fruits de mer en rêvant que l’on prolonge son séjour de quelques jours. www.fernand-bordeaux.com

Si jamais c’était le cas, sachez qu’il reste beaucoup de choses à faire à Bordeaux, notamment de nombreuses excursions vers les vignobles, notamment les Excursions Châteaux et terroirs.

Enfin, si vous deviez passer une nuit supplémentaire avant de prendre l’avion, je vous suggère le Quality Suites Bordeaux Aeroport & Spa (www.qualitybordeaux.com) et son restaurant gastronomique l’Iguane dont le chef, Aurélien Sarre, a longtemps secondé Michel Guérard, triplement étoilé Michelin. Vous pourrez y faire un repas (mise en bouche, plat, dessert, verre de vin et café) digne des plus grands chefs pour aussi peu que 30 €. www.liguane.fr


Ce séjour à Bordeaux a été rendu possible grâce à l’aimable collaboration d’Atout-France (www.rendezvousenfrance.com) et d’Air France (www.airfrance.com).

Brèves

Tourisme

Bordeaux en bref

  • Population: environ 230 000 et 790 000 pour la grande agglomération.
  • Gentilé: Bordelais (se)

À savoir

  • Bordeaux est à 2 h 30 des Pyrénées (pour le ski), 1 h 30 de la Baie d’Arcachon (pour la plage), 20 min de la forêt des Landes (pour les randonnées) et est entouré par les grands vignobles.
  • À goûter: Lillet, l’apéro régional; le canelé, un gâteau caramélisé au goût de rhum et de vanille: le bouchon de Bordeaux, un petit four comprenant des amandes et raisins confits, macérés dans de la Fine de Bordeaux, une eau de vie locale.
  • Bordeaux fête le vin. Ce concept de promotion du vin, devenu le plus grand événement oenotouristique en France, est maintenant présent sur trois continents (Hong Kong, Bruxelles et Québec). Cette année, Bordeaux fête le vin revient à Québec, du 27 au 30 août. www.bordeauxfetelevin.com
  • Info: www.Bordeaux-tourisme.com