/travel/destinations
Navigation

Cinq villes à visiter pour leur scène culinaire

Calgary skyline at night
Photo Fotolia La ville de Calgary vaut une visite pour sa scène culinaire diversifiée.

Coup d'oeil sur cet article

Voyages et découvertes culinaires vont désormais de pair et, quand vient le temps de voyager, 75% des Canadiens prennent en compte ce qu’ils pourront manger une fois sur place.

Voici cinq villes en Amérique du Nord, moins connues, mais prometteuses, que les fins palais devraient s’amuser à découvrir lors de leurs prochaines vacances.

Portland (Maine), États-Unis

À cinq heures de Montréal, cette ville côtière du Maine, avec ses 230 restos, peut se vanter d’afficher le deuxième plus haut nombre de restaurants par habitant aux États-Unis après San Francisco. Le mot d’ordre? Cuisine côtière et locale. Près du port, on découvre bars à huîtres, bistros de grande qualité, restaurants de fruits de mer, restaurants asiatiques ou mexicains qui réinventent les classiques, bars à cocktails... Et pour confirmer l’intérêt gastronomique du lieu, sachez que c’est aux tables de Portland que les chefs montréalais s’inspirent lorsqu’ils prennent quelques jours de congé.

Asheville (Caroline du Nord), États-Unis

Certains disent que Asheville connaît actuellement son «moment gastronomique». C’est que dans cette petite ville bohème, tout semble tourner autour de la nourriture: on y retrouve de nombreux marchés agricoles en plein air, un garage à tacos dans le quartier River Art District, un autobus rouge à impériale transformé en haut lieu du dessert et du café.

Asheville est aussi dans l’air du temps avec sa philosophie «de la ferme à la table». Ses restaurants gastronomiques proposent une cuisine locale, de saison et sans gluten, ses cafés prônent les produits équitables, et sa vingtaine de microbrasseries est alimentée par l’eau de source des montagnes.

Morelia, Mexique

Morelia est l’hôte depuis une quinzaine d’années du plus important festival culinaire au pays, mettant en valeur la cuisine traditionnelle de la région de Michoacán. L’événement a d’ailleurs contribué à faire en sorte que la cuisine mexicaine soit classée au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Depuis 2011, à chaque printemps, un autre festival, axé sur les chefs et les vins celui-là, attire les amateurs. Cet intérêt culinaire contribue sûrement aux nombreuses ouvertures de restaurants à Morelia. Sur les jolies terrasses de la ville coloniale, on peut donc déguster les classiques mexicains, qu’ils soient réinventés ou non.

Calgary (Alberta), Canada

Vancouver, Toronto et Montréal sont sous les feux de la rampe, mais Calgary commence à faire sa place dans le palmarès des villes canadiennes à découvrir pour leurs attraits culinaires. D’ailleurs, dans la liste «Canada’s 100 best restaurants» publiée en mars 2015 et dressée par des critiques, chefs et restaurateurs, 11 établissements calgariens ont réussi à se tailler une place.

Qu’est-ce qui est tendance cette année dans cette ville des prairies? Les gaufres, avec un resto qui s’y dédie entièrement, les «steakhouses», qui font partie des traditions albertaines, les boulangeries ouvertes toute la nuit, la cuisine péruvienne, les tartes maison, le chou-fleur sous toutes ses formes, et les cocktails réinventés.

Saint-Jean (Terre-Neuve), Canada

En 2011, le toujours très attendu palmarès des meilleurs nouveaux restaurants du magazine enRoute inscrivait en tête de liste, devant tous les autres restos du pays, le «Raymonds», installé à Saint-Jean, mettant du coup la ville sur la carte gastronomique. Il y a à Saint-Jean, capitale de Terre-Neuve, plus de 300 restaurants, ce qui est énorme pour une population de moins de 200 000 habitants. Beaucoup de nouveaux restaurants branchés de la ville servent les plats traditionnels revisités. Au menu donc: le fish and chips, le «Jiggs Dinner» fait de légumes et de viande salée, des plats de morue, des pétoncles, du saumon de l’Atlantique farci, de la chaudrée de fruits de mer... Bon appétit!