/travel
Navigation

À vélo au fil du Rhône et de ses vignobles

Coup d'oeil sur cet article

Je me suis promené à vélo sur les berges du Rhône, entre Lyon et Valence, sur une portion de ce remarquable itinéraire.

Lyon est depuis longtemps considéré comme le haut lieu de la gastronomie française. La ville, à cheval sur ses deux cours d’eau, le Rhône et la Saône, est une véritable escale gourmande avec tout près de 2000 restaurants. Et la qualité y est!

Le chef Joseph Viola nous a reçus à la porte de son sympathique «bouchon» Chez Denise et Daniel dans le Vieux Lyon. L’endroit, de type familial, est plutôt sobre comme tous les «bouchons» lyonnais, dont les origines remontent au temps où, dans ces auberges, on «bouchonnait les chevaux».

Arrivent les plats: gâteau de lapin, quenelle fine et légère et, pour finir, une île flottante aux fameuses pralines de Saint-Genix, le tout arrosé d’un Côte-Rôtie. La sobriété des lieux cède soudainement la place à l’enchantement du palais.

Mais Lyon n’est pas qu’une ville de gastronomie. Peu de gens savent qu’elle fut le départ de la Route de la soie jusqu’en Chine. Le quartier de la Croix-Rousse en témoigne encore de nos jours. C’est aussi la «ville lumière» par excellence grâce à ses jeux de lumière qui, la nuit tombée, illuminent 325 monuments au grand plaisir des noctambules.

Un secret bien gardé

Après avoir visité l’imposante basilique Notre-Dame sur la colline de Fourvière, dominant le Grand Lyon, nous prenons la direction de la ville de Vienne, où un concentré de 2500 ans d’histoire datant de l’époque gallo-romaine nous attend à ciel ouvert. Occupée depuis la plus Haute Antiquité, la vieille ville est un secret bien gardé à découvrir avec son théâtre antique, sa voie romaine et ses remparts.

Depuis la cité médiévale de Tournon, dont les origines remontent bien avant le premier millénaire, la piste nous conduit en douceur dans une promenade vers Tain l’Hermitage, dans la Drôme, qui produit, dit-on, l’un des meilleurs vins du monde.

Il faut dire que nous sommes à quelques encablures des fameux coteaux en terrasse, symboles des grands vignobles du Rhône, posés sur les deux rives du fleuve. Depuis l’époque gallo-romaine, le Rhône célèbre en effet la vigne avec ses nombreux cépages de renommée mondiale.

Tout près, la presqu’île de Condrieu Les Roches, située dans la vallée, nous accueille pour un déjeuner mémorable. On se trouve alors tout près de l’une des plus petites communes de France par sa superficie. Au départ, ce n’était qu’un monticule de rochers redouté des mariniers manœuvrant sur le Rhône.

Vin et vélo

Vin, fromage, saucisson et vélo sont très bien accueillis par notre groupe un peu affamé par l’effort consenti le long des dizaines de kilomètres parcourus depuis Vienne.

Partir à la rencontre des vignerons est en effet très tonique. Si l’ascension de certaines terrasses et certains coteaux se mérite, la plupart des circuits parcourus sont accessibles pour le commun des mortels.

Il faut toutefois avouer que l’ascension des coteaux des vignobles du Saint-Joseph et du Crozes-Hermitage s’est faite sur des vélos électriques, gracieuseté de la maison Des terrasses du Rhône au Sommelier, tout en suivant son propriétaire Louis Fabien sur son triporteur électrique, rempli de bonnes bouteilles et de bonne bouffe, grimpant allègrement les coteaux à pic de la région.

Moulins, lavoirs, fours à pain, fontaines, autant de témoignages humbles et parfois insolites qui agrémentent le circuit de la ViaRhôna. Avec, en prime, une revue d’architecture fascinante du monde rural sur les deux rives du Rhône, vestiges de la vie mouvementée des passeurs de jadis sur ce fleuve, dont les ponts se comptaient sur les doigts de la main jusqu’au 19e siècle.

Chocolat, que c’est bon

Ce serait un crime de passer sous silence notre visite, à Tain l’Hermitage, de la cité du chocolat de Valrhona. Des plantations au labo des chefs, en passant par les coulisses de la chocolaterie, nous avons pu sentir et surtout goûter aux chocolats célèbres de cette grande maison qui, depuis 1922, fournit les meilleurs artisans de la chocolaterie française.

Notre périple à deux roues nous conduit finalement jusqu’à la réserve naturelle de Printegarde, un magnifique parc chevauchant les départements de l’Ardèche et la Drôme.

Nous ne sommes plus très loin de la charmante cité de Valence, véritable Porte du midi sise entre le Vercors et la Provence. Le temps manquant, nous devons malheureusement faire demi-tour, nous privant d’aller goûter aux célèbres nougats dont Montélimar s’enorgueillit... Ce n’est que partie remise.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Rhône-Alpes Tourisme, Atout France et Air France.

 
 

ViaRhôna, la véloroute du lac Léman à la Méditerranée

La ViaRhôna est une véloroute de 700 kilomètres, découpée en 18 étapes, qui doit bientôt relier les rives du lac Léman, en Suisse, aux plages de la Méditerranée, tout près de Marseille.

L’itinéraire est actuellement d’environ 450 kilomètres dans la vallée du Rhône et est relativement facile à parcourir. C’est une occasion unique de découvrir ses espaces naturels, sa gastronomie, son patrimoine et ses sites touristiques remarquables.

La France, en deuxième position des destinations mondiales du tourisme à vélo, développe depuis plusieurs années ce marché prometteur. Et ce nouveau parcours, visant à relier l’Europe du Nord à l’Europe du Sud, permet la pratique du cyclotourisme, de plus en plus populaire, sur des itinéraires de 30 à 60 km par jour en moyenne.

Les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur sont particulièrement actives dans la mise en marché de cette route bien protégée de la circulation automobile.

Chaque secteur proposé est aussi l’occasion de découvrir les nombreux vignobles longeant le Rhône, autant d’invitations à rallonger le temps de balade à vélo... On y voit de plus en plus de vélos électriques, qu’on peut louer à différentes étapes du parcours.

D’une rive à l’autre, la ViaRhôna prend l’accent des nombreux coteaux arrosés par le fleuve. Les crus prestigieux comme Côte-Rotie, Condrieu, Saint-Joseph, Crozes-Hermitage sont autant d’adresses sûres pour se délecter.

 

Infos pratiques

S’y rendre

  • Il existe plusieurs options à partir de Montréal, notamment avec Air France, qui assure plusieurs liaisons quotidiennes vers Lyon via Paris. www.airfrance.ca

À voir

Se loger

Au fil du chemin parcouru à vélo, voici quelques excellentes adresses trouvées sur la route:

Se restaurer :

Liens utiles