/lifestyle/health
Navigation

Les patients orphelins ont doublé à Québec

Médecin Docteur générique
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Dans la grande région de Québec, plus de 40 200 patients orphelins attendent d’être référés à un médecin de famille, ce qui est plus du double de l’an dernier, à pareille date.

Les dernières données du CIUSSS de la Capitale-Nationale montrent que la situation s’est passablement détériorée au cours de la dernière année, en dépit du fait que 10 420 personnes aient réussi à dénicher un médecin de famille grâce au guichet régional d’accès.

L’attente maximale dépasse actuellement deux ans dans Portneuf, où même les patients les plus vulnérables ne peuvent espérer avoir un médecin avant 15 mois en moyenne. A Québec et dans Charlevoix, le délai moyen tourne autour d’un an.

Du renfort attendu

Le Dr Jacques Bouchard, chef du département régional de médecine générale pour la Capitale-Nationale, convient que plusieurs cliniques médicales sont précaires. Mais il y a de l’espoir, selon lui, puisque d’ici quatre ans le Québec pourra compter sur un ajout net d’environ 2000 médecins.

«C’est clair qu’il y a une lumière au bout du tunnel. Les nouvelles cohortes de médecins sont de plus en plus importantes. Les équipes médicales vont se raffermir; elles doivent tenir le fort d’ici là par des regroupements ou autres», observe le Dr Bouchard.

Il n’y a pas si longtemps, l’Est du Québec avait un besoin criant de médecins. La situation a changé du tout au tout dans ces régions qui sont en bonne voie de faire le plein de praticiens.

Dépannage en baisse

Sainte-Anne-des Monts, en Gaspésie, aura 21 médecins généralistes, en juillet, alors qu’elle n’en comptait que sept, il y a neuf ans.

Le recours aux médecins dépanneurs est en diminution au Québec, note le Dr Bouchard. Près des deux tiers des Québécois sont inscrits auprès d’un médecin de famille.

«On vise 85%. C’est réalisable sur trois ou quatre ans. La communauté médicale s’est engagée à faire un effort surhumain pour prendre en charge davantage de patients. Les changements prévus dans la loi 20 devraient aussi améliorer l’accès», croit le Dr Bouchard.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.