/news/politics
Navigation

Saint-Augustin: les états financiers dévoilés... après l’élection

Sylvain Juneau.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Sylvain Juneau.

Coup d'oeil sur cet article

Les électeurs de Saint-Augustin n’auront pas un portrait juste des finances de leur ville lorsqu’ils se rendront aux urnes le 7 juin, déplore le candidat à la mairie Sylvain Juneau, dans la foulée du désistement de la firme Mallette.

La firme comptable, qui avait obtenu le mandat de vérifier les états financiers 2014 de la municipalité avant le 30 avril s’est retirée en raison de la controverse des derniers mois et de la guerre de chiffres avec la Ville de Québec, a révélé Le Journal il y a quelques jours.

En plus de contrôler les états financiers de Saint-Augustin-de-Desmaures depuis 2006 – l’année de la défusion - Mallette est également l’auditeur indépendant de la Ville de Québec. Ce double rôle provoquait chez elle un malaise dans les circonstances.

La firme avait remporté un appel d’offres sur invitation mais elle s’est désistée avant d’être nommée officiellement. «On a avisé la Ville au mois de mars», confirme le comptable Mario Bédard.

La Ville de Saint-Augustin a cependant attendu au 5 mai avant de lancer un nouvel appel d’offres pour trouver un auditeur indépendant. Elle est en infraction puisque les états financiers de l’année 2014 auraient dû être déposés au plus tard le 30 avril. La loi ne prévoit toutefois aucune pénalité et le ministère des Affaires municipales, qui a été avisé du retard, a simplement rappelé à la Ville ses obligations.

Il faudra attendre en juillet

Le soumissionnaire qui remportera le nouvel appel d’offres devra contrôler les états financiers dans les deux premières semaines du mois de juin pour que les documents soient déposés lors de la séance du conseil municipal le 8 juillet, précise-t-on dans l’appel d’offres.

Le portrait réel des finances de la ville sera donc rendu public un mois après le scrutin, se désole Sylvain Juneau.

«Si on le sait depuis un certain temps, pourquoi avoir attendu au 5 mai avant d’aller en appel d’offres sachant très bien qu’à ce moment-là, on n’aurait pas les états financiers audités au moment de l’élection. Y’a-t-il quelque chose qu’on ne doit pas savoir avant l’élection?», se questionne le candidat à la mairie.

«À mon avis, le conseil le sait depuis longtemps que Mallette ne produira pas les états financiers avant le 30 avril. Pourquoi le conseil ne nous l’a pas dit ? Pourquoi garder ça caché ou camouflé ? C’est inquiétant, ça soulève des questions, et ça laisse place à toutes sortes de suppositions comme à chaque fois que l’information n’est pas transmise clairement», a-t-il pesté en entrevue.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.