/lifestyle/food
Navigation

Notre journaliste goûte à la bière au crabe... et elle est bonne!

La fameuse bière au crabe.
Photo Émy-Jane Déry La fameuse bière au crabe.

Coup d'oeil sur cet article

Elle est brassée avec des têtes de crabe, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, elle est succulente et tout le monde en redemande ! À la grande surprise de ses créateurs : la bière au crabe est en train de devenir un phénomène printanier incontournable.

La Crâââbe Bitter de la microbrasserie St-Pancrace à Baie-Comeau pique la curiosité des papilles gustatives des Nord-Côtiers et du reste de la province. «Je vais vous avouer, on ne s’attendait pas du tout au buzz que ça a créé, on est complètement dépassés», a lancé Pierrick Dupont, un des associés et aussi brasseur à la microbrasserie St-Pancrace.

Pierrick Dupont brasseur de la Crâââbe Bitter et associé à la microbrasserie St-Pancrace de Baie-Comeau.
Photo Émy-Jane Déry
Pierrick Dupont brasseur de la Crâââbe Bitter et associé à la microbrasserie St-Pancrace de Baie-Comeau.

Environ 1 000 litres de production plus tard, on en redemande jusqu’à Montréal de la bière au crabe. Le populaire marché Atwater a contacté la microbrasserie pour pouvoir offrir à sa clientèle le curieux breuvage. Bien que le téléphone ne dérougisse pas chez St-Pancrace, il faudra pour les gens de Montréal, de Québec, de Moncton ou encore de Victoriaville, se déplacer sur la Côte-Nord pour tenter l’expérience. « C’était quelque chose qui était destiné aux Nord-Côtiers. On a eu 40 caisses, tu ne vas pas loin avec ça. C’est l’équivalent d’une livraison chez nos petits commerçants locaux», a expliqué Karine Savard, également propriétaire de la microbrasserie St-Pancrace.

On peut toutefois en trouver à Jonquière, à la microbrasserie l’Hopéra, qui a mis la main sur la moitié de la production, comme elle a collaboré à sa création.

Une bière de party

C’est un peu là que l’idée est venue. Comme l’Hopéra avait déjà brassé une bière au homard, les brasseurs de Baie-Comeau ont invité leurs collègues du Saguenay à se joindre à eux pour un party de crabe et la création d’un premier brassin aux saveurs du crustacé. C’est donc dans une ambiance festive que cette Bitter à 5,1% d’alcool a vu le jour.

« On a pris les têtes, les carcasses et on a frotté. On ne voulait pas avoir les petits viscères visqueux qui auraient donné un mauvais goût. On était six beurrés des bottes jusqu’aux cheveux», a raconté le brasseur. En plus d’une heure d’ébullition de carcasses, les pattes de crabe du party ont été cuites directement dans le moût de la bière, pour créer la saveur : pas de gaspillage. «Avec le party de crabe qui permet de brasser la bière, on a aussi créé une tradition», a-t-il souligné.

Le prochain brassin est prévu pour le début de la pêche au crabe, en 2016. «On va peut-être en faire deux cette fois-là», a conclu Karine Savard.