/finance/business
Navigation

Les coupes chez Bombardier auront peu de conséquences sur les fournisseurs québécois

Suzanne Benoît, PDG, AéroMontréal
Photo courtoisie Suzanne Benoît, PDG, AéroMontréal

Coup d'oeil sur cet article

Le ralentissement de la cadence de production des appareils Global 5000 et Global 6000 aura peu d’impact chez les fournisseurs québécois de Bombardier.

Le fabricant a indiqué que moins de 10 % des composants des deux avions proviennent de sous-traitants locaux.

Des entreprises aéronautiques comme C&D Aerospace, Messier-Bugatti-Dowty et EMS Technologies fournissent des composantes pour la fabrication des Global 5000 et 6000.

«Nous n’envisageons pas de conséquences, car les fournisseurs canadiens produisent peu de composants pour les Global», a dit Étienne Lavoie, porte-parole de Bombardier Avions d’affaires.

Question d’habitude

Chez AéroMontréal, la grappe aérospatiale du Québec, on ne craint pas que les 1750 mises à pied annoncées par Bombardier, dont 1000 auront lieu à Montréal, soient néfastes pour les autres entreprises du secteur.

«Les fournisseurs sont habitués aux ralentissements de cadence de Bombardier. Ça arrive régulièrement quand la demande diminue puisque l’industrie aéronautique est cyclique», a expliqué Suzanne Benoît, présidente-directrice générale d’AéroMontréal.

Mme Benoît soutient que 65 % des PME québécoises, actives en aéronautique, ont diversifié leur clientèle au cours des dernières années.

Environ 65 % d’entre elles ont des clients à l’extérieur du Canada, d’un à cinq généralement.

AéroMontréal n’exclut pas quelques mises à pied chez des fournisseurs, mais l’organisation a plutôt l’impression que les sous-traitants vont trouver d’autres clients pour meubler leurs capacités de production inutilisées.

Des emplois ailleurs

L’organisation croit aussi que plusieurs travailleurs finiront par être rappelés par Bombardier et que certains se trouveront un emploi au sein d’un autre fabricant.

«Des départs à la retraite s’en viennent avec le vieillissement de la population», a ajouté Suzanne Benoît.

Dans l’ensemble de l’industrie, la moyenne d’âge des employés atteint seulement 43 ans. Mais elle est plus élevée chez les géants comme Bombardier et Pratt&Whitney, selon AéroMontréal.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.