/slsj
Navigation

Une continuité soufflée par un vent de renouveau

Le Grand Prix Cycliste de Saguenay est de retour

Pour cette deuxième édition, 14 équipes ont confirmé leur présence, dont la moitié sont canadiennes. Le champion de l’an dernier, le Slovène Jure Kojcan tentera de conserver son titre.
Photo courtoisie Pour cette deuxième édition, 14 équipes ont confirmé leur présence, dont la moitié sont canadiennes. Le champion de l’an dernier, le Slovène Jure Kojcan tentera de conserver son titre.

Coup d'oeil sur cet article

Le Grand Prix cycliste de Saguenay qui s’amorcera dans un peu mois de deux semaines en sera peut-être à sa deuxième édition, mais un vent de renouveau soufflera sur cet événement.

Après quelques circonstances qui sont venues faire trembler les colonnes du temple organisationnel, la sérénité semble bel et bien de retour.

«Compte tenue de l’historique de l’événement, on ne peut pas parler d’un nouveau départ mais bien d’une continuité, a souligné le nouveau président Sébastien Gagnon, faisant allusion à la Coupe des Nations qui a eu lieu lors des six premières années. Pour nous, c’était important de poursuivre sur la belle lancée de l’an dernier, qui avait couronné de succès.»

Pour cette deuxième édition, 14 équipes ont confirmé leur présence, dont la moitié sont canadiennes. Le champion de l’an dernier, le Slovène Jure Kojcan (équipe SmartStop), tentera de ravoir son titre.

Parmi les coureurs locaux, l’Almatois Elliott Doyle sera en action. Après une absence de cinq ans, le Jonquiérois d’origine Guillaume Boivin fera un retour. Au total, ce sont plus de 100 cyclistes qui rouleront dans les rues de Saguenay.

Québecor bien présent

Nouveauté cette année, le Grand Prix Cycliste sera présenté par Québecor. La présidence d’honneur a été confiée à Ralph Pilote, le directeur général de Québecor média/Saguenay – Lac-St-Jean.

«On veut vraiment amener le Grand Prix Cycliste de Saguenay au même titre que les Grand Prix de Montréal et Québec, a fait savoir M. Pilote. Des équipes de promotion de ces deux événements seront d’ailleurs présentes lors des deux dernières étapes.»

Absente l’an dernier, l’étape du secteur Kénogami à Jonquière revient dans l’itinéraire.

«Techniquement, cette étape va offrir un spectacle plus qu’intéressant, a indiqué le directeur général Gaétan Larouche. Les spectateurs pourront voir les cyclistes travailler et même souffrir, notamment dans la côte Ste-Famille.»

Les jeunes à la fête

Véritable succès l’an dernier, le critérium au centre-ville de Chicoutimi est de retour, mais cette fois avec une valeur ajoutée.

En collaboration avec le Club cycliste Acidose Lactique et du comité organisateur, 120 jeunes auront la chance de courir sur le spectaculaire parcours. Le critérium régional Desjardins se déroulera en marge de la troisième étape, le samedi 30 mai.

«Ce sera une première et on espère que ce ne sera certainement pas une dernière, a souligné le président du volet route du club Acidose Lactique. Pour nos jeunes, ça va être complètement nouveau et ça va être extrêmement intéressant pour eux.»