/news/provincial
Navigation

Un SPOT ouvert à tous

Coup d'oeil sur cet article

Dynamiser des lieux «sous-utilisés» et méconnus de Québec, voilà la mission du comité organisateur du SPOT. Des étudiants en architecture mettront leur talent à profit pour revamper l’espace extérieur de l’ancien complexe funéraire Lépine et Cloutier, situé sur la rue Saint-Vallier Est, afin d’y proposer une panoplie d’activités, cet été.

Ainsi, dès le 19 juin, le stationnement et la cour intérieure du défunt complexe funéraire se transformeront en Sympathique Place Ouverte à Tous (SPOT), un projet en quête de financement sur la plateforme de La Ruche.

«On va être ouvert du jeudi au dimanche. Il y aura toutes sortes d’activités gratuites. Ça va être à la fois un parc pour passer du temps, mais il va y avoir des spectacles de musique, des conférences, des matchs d’improvisation, des tournois de pétanques et de volley-ball en plus d’un bar et un restaurant éphémères, notamment», a expliqué Élisa Gouin, qui se garde toutefois de divulguer le nom des artistes attendus.

Architecture à l’honneur

L’évènement, qui s’échelonnera sur huit semaines, verra le jour même sans l’atteinte de l’objectif financier de 10 000 $ puisque diverses collectes de fonds ont permis d’amasser l’argent nécessaire à son éclosion.

Le comité organisateur du SPOT, qui est composé d’une dizaine de finissants à la maîtrise en architecture de l’Université Laval, peut également compter sur l’aide d’une centaine d’étudiants du programme. «Ils ont travaillé à designer le décor qui sera construit sur place avec des firmes d’architectes professionnelles», a précisé Mme Gouin.

Tendance européenne

D’ailleurs, la construction s’amorcera le 1er juin selon la coordonnatrice qui ne cache pas que l’idée d’exploiter des espaces «peu utilisés» s’inspire d’une tendance européenne. «C’est vraiment un courant de pensée qui a émergé en Europe, dont à Berlin. On le voit depuis quelques années (...) les gens tentent d’investir spontanément dans les espaces urbains qui ont de grands potentiels. On s’inscrit dans ce courant-là.»


OBJECTIF FINANCIER
10 000 $
 
Somme recueillie jusqu’à maintenant 
4120 $
 
Leur rêve
«Je m’emballe là, mais je pense que de le voir (le SPOT) revenir d’année en année en bougeant vers d’autres lieux délaissés est l’un de nos objectifs ultimes.» -Élisa Gouin, coordonnatrice de l’événement

Brèves

Olivier Dufour

Coup de cœur

 

Séduit par l’ambition et le désir «d’investir un lieu méconnu» de Québec pour le transformer en espace public, le cofondateur de La Ruche et créateur de Dufour, spectacles et images, Olivier Dufour, a ouvert les murs de sa bâtisse aux organisateurs du SPOT.

Ce dernier a acquis le bâtiment abritant le complexe funéraire Lépine et Cloutier, situé sur la rue Saint-Vallier Est, il y a un peu plus d’un an. Aujourd’hui, Le Réacteur se veut une fourmilière d’artistes en tout genre.

«Le SPOT, c’est l’expression parfaite de ce dont je rêvais pour Le Réacteur», a lancé le «parrain» du projet propulsé par La Ruche, Olivier Dufour.

En plus d’ouvrir les portes de sa bâtisse aux organisateurs, il les a mis en contact avec différents fournisseurs et collaborateurs. «On ne veut pas que ce soit juste un stationnement, mais un levier pour faire des évènements. (…) Pour nous c’est hyper important de s’impliquer dans le quartier et auprès des gens qui essaient de faire bouger Québec.»