/news/green
Navigation

11 déchets déroutants retrouvés sur les berges du Saint-Laurent

Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.
Photo Stéphanie Gendron Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.

Coup d'oeil sur cet article

KAMOURASKA - Il est surprenant de connaître ce que découvrent les volontaires qui effectuent le ménage des berges du fleuve dans la région du Bas-Saint-Laurent ces jours-ci. Certaines matières retrouvées sont tantôt déroutantes, tantôt décourageantes.

1. Applicateurs de tampons hygiéniques

Hé oui! Tous les intervenants rejoints sont catégoriques. Si ce n’est pas LA matière la plus fréquemment retrouvée sur les berges, il n’est pas rare que les volontaires doivent retirer des plages... des applicateurs de tampons hygiéniques féminins. Charmant.

2. Pneus et carcasses de voitures

Les vestiges d’un passé pas si lointain. Autrefois, les berges du fleuve étaient le théâtre de dépotoirs clandestins.

Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.
Photo courtoisie, ZIP

3. Balles de fusil

Toujours surprenant, mais une réalité. Dans une région où la chasse à l’oie est populaire, des balles de fusil ont été retrouvées en bonne quantité.

4. Vieux matelas

Des étudiants du Cégep de La Pocatière ont nettoyé 3 km de littoral récemment, permettant de remplir une benne à ordure complète. En plus des matières habituelles, ils ont mis la main sur un vieux matelas!

Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.
Photo coutoisie, ZIP

5. Bottes, souliers, gants, etc.

Rien de récupérable, ne vous inquiétez pas. En fait l’une des bottes retrouvées récemment dans le secteur de Rimouski date d’un certain temps, soit plusieurs années, nous a-t-on confirmé.

6. Mégots de cigarettes

LE détritus le plus répandu sur nos berges. Dangereux pour les animaux marins lors de l’ingestion, puisque cela peut provoquer une obstruction.

7. Un fusil

Un fusil a été retrouvé il y a quelques années dans une section des berges du Kamouraska. Le fusil il se trouvait à l’intérieur d’une boîte. Étrange.

8. Une tondeuse à gazon

Une tondeuse à gazon a été retrouvée, bien profondément dans la vase. Un endroit spécial pour y laisser un tel appareil.

Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.
Photo courtoisie, Manon Ouellet

9. Des couches pleines/des jouets d’enfants

Pas nécessairement retrouvés ensemble! Dans le premier cas, on parle plus de négligence, dans le second, visiblement d’oublis involontaires.

10. Un gros lampadaire

Trouver un imposant lampadaire sur les rives du fleuve a le mérite d’être surprenant.

11. Plusieurs noix de coco

Okay.

Des détritus de la collection conservée par l’organisme OBAKIR du Bas-Saint-Laurent au fil du temps.
Photo courtoisie, ZIP

Le top 10 des déchets retrouvés en termes de quantité

1. Cigarettes

2. Emballages et contenants de nourriture

3. Couvercles et bouchons

4. Sacs

5. Bouteilles de plastique

6. Tasses, assiettes, ustensiles jetables

7. Bouteilles de verre

8. Cigares

9. Pailles et mélangeurs à café

10. Cannettes


QUELQUES FAITS ET CHIFFRES

  • Beaucoup de déchets proviennent de dépotoirs transportés par des orages et vents violents
  • Les algues échouées, appelées zostères, ne doivent pas être ramassées au printemps
  • 80 % des déchets marins sont d’origine terrestre, la balance des activités en mer
  • 11 milliards : le nombre d’objets perdus ou volontairement abandonnés chaque jour dans le monde
  • Environ 75 % des débris côtiers sont constitués de plastique

*** Sources : OBAKIR, Zip de l’Estuaire, ROMM, Cégep de La Pocatière