/sports/golf
Navigation

Comme attaquer une forteresse

Comme attaquer une forteresse
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Même si vous jouez sur le même terrain ad nauseam, chaque ronde de golf est une nouvelle aventure. Mais le défi est décuplé lorsque vous vous retrouvez à l’étranger. Je partage avec vous la récente aventure vécue en République dominicaine sur le réputé parcours Iberostate golf club à Bavaro.

L’architecte P.B. Dye propose un parcours de qualité à l’intérieur des terres qui contraste avec les autres terrains situés aux abords de l’océan. Un parcours vallonné exigeant une conjugaison de patience, de précision, de concentration et d’une bonne dose d’humilité.

Comme si ce n’était pas assez, les immenses verts sont tous surélevés. Les atteindre, c’est comme attaquer une forteresse. Tu n’atteins pas le vert en faisant rouler un p’tit fer 8! Les fers d’approche 52, 56 et 60 degrés sont sollicités comme jamais. Sans oublier qu’au 15e trou, des arbres centenaires, dignes d’un décor du Seigneur des anneaux s’imposent dans deux trappes. J’avais l’air d’un Hobbit quand j’y ai expédié ma balle comme vous le constatez sur la photo. Assez spécial!

Ceci dit, allées et verts sont impeccables. Les jalons bleus sont à 6400 verges. Mais avec le vent vous avez l’impression d’attaquer un parcours de plus de 7000 verges. À vivre si l’occasion se présente.

 


Des tigresses en feu

Comme attaquer une forteresse
Photo courtoisie

Le tournoi de hockey amateur de La Baie, regroupant des équipes de 40-50-60-70 ans, a connu un autre grand succès à la mi-avril. Fait intéressant à souligner, des 56 équipes inscrites 40 d’entre elles étaient féminines. Du groupe, les Tigresses de Québec ont fait flèche de tout bois en raflant les grands honneurs de la classe B. La formation de la Vieille-Capitale était composée d’Audrey Brouard, Marie-Michèle Thibeault, Sonia Perron, Marylie Jorg, Marie-Josée Matte, Laurianne Savard, Martine Frenette, Marie-Pier Genest-Simard, Priscilla Paquin et Valérie Savard.

 


Le basket tatoué sur le cœur

Comme attaquer une forteresse
Photo courtoisie

Mélanie Roy vient de compléter une septième saison à la barre de l’équipe de basketball féminin du cégep Garneau. Encore une fois, sa formation a connu une saison plus que satisfaisante alors que ses filles ont raflé le championnat de la Ligue collégiale AA, le championnat régional et terminé bon deuxième au championnat provincial. Directrice du marketing pour le Carrefour Charlesbourg et les Promenades Beauport, Mélanie Roy ne se gêne pour dire qu’elle a le basketball et le cégep Garneau tatoués sur le cœur. Aucune difficulté à la croire.

 


Le retour du Roy!

Comme attaquer une forteresse
Photo courtoisie

Entraîneur et v.-p. aux opérations hockey de l’Avalanche du Colorado, Patrick Roy (à gauche et barbu) est de retour pour quelques semaines à Québec. Passionné de golf, le 33 a disputé sa première ronde au club de Lévis, dimanche dernier, en compagnie de J.R. Delisle, René Savard et Christian Bourque. Toujours aussi compétitif, Roy s’est offert un aigle (3 sur une normale 5) au 9e trou à la suite de deux retentissants coups de bois 3 et un coup d’approche qui a connu sa conclusion dans la coupe. La saison va être longue pour ses adversaires.