/news/consumer
Navigation

La ville où l’on marche sur l’or

Fort Knox
Signe que Manhattan roule sur l’or, on peut retirer des lingots d’or à un guichet automatique sur la 57e Rue. Il faut déposer quelque 1200 $ US pour obtenir un lingot d’une once d’or. Avis aux intéressés, le guichet «Gold to Go» n’accepte que de l’argent comptant.

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Tout le monde a entendu parler de Fort Knox, la forteresse où est entreposé l’or du Trésor des États-Unis. Mais la plupart des gens ignorent que c’est le sous-sol de New York qui cache la plus colossale fortune en lingots sur la planète.

En fait, chaque jour, des millions de gens traversent Manhattan sans se douter que sous leurs pieds se trouve une véritable Cité d’or.

Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent

«Je suis venu à New York parce que j’ai entendu dire que les rues étaient pavées d’or», disait l’immigrant type qui débarquait à New York au 19e siècle.

Ce n’est peut-être plus le cas aujourd’hui, mais on dit qu’il y a plus d’or sous les rues de New York que nulle part ailleurs. On peut le constater en visitant la Federal Reserve Bank, considérée comme la plus grande réserve d’or au monde.

Situé au cœur de Wall Street, l’immeuble ressemble de l’extérieur à une «tour de bureaux médiévale».

 

Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent

24 mètres sous terre

Cependant, rien ne laisse deviner que, 24 mètres sous terre, sont entreposés 530 000 lingots d’or, l’équivalent de 262 milliards de dollars. Environ 100 milliards de plus qu’à Fort Knox. Les touristes peuvent visiter la forteresse gratuitement, mais les photos sont interdites.

La chambre forte est en mesure de supporter ces 6700 tonnes d’or parce qu’elle repose sur le socle rocheux de l’île de Manhattan.

Près de 98 % des lingots d’or stockés dans cet immense coffre-fort appartiennent aux banques centrales de pays étrangers.

Le reste est détenu par le gouvernement américain et des organisations internationales comme le FMI.

Construite dans les années 1920, la Federal Reserve Bank a surtout renfloué ses coffres pendant la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs pays voulaient alors mettre leurs réserves en lieu sûr.

 

Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent

immeuble anonyme

À Manhattan, l’or est conservé dans des immeubles anonymes. C’est le cas d’un immeuble banal situé à l’angle de la 39e Rue et de la 5e Avenue, juste en face de Bryant Park. La tour appartient à la Banque HSBC.

New-yorkais et touristes passent devant chaque jour sans se douter que derrière les portes de garage brunes se cachent des lingots d’or. Beaucoup de lingots d’or.

L’un des clients, le New York Mercantile Exchange, y entrepose l’équivalent de 6,8 milliards de dollars de lingots d’or. C’est du moins ce qu’affirme le journaliste du New York Times Sam Roberts dans son livre Only in New York.

Voilà qui explique pourquoi l’agent de sécurité n’a pas apprécié que la représentante du Journal prenne des photos des portes de garage.

«Il n’y a que des bureaux derrière», s’est-il contenté de dire.

 

Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent

Federal Reserve Bank de New York

  • 1921 : année d’ouverture 
  • 6700 : tonnes de lingots d’or 
  • 262 :  valeur en milliards de dollars
  • 12 000 : tonnes à son apogée dans les années 1970
Fort Knox
Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent

Fort Knox : la forteresse réputée impénétrable

Depuis son ouverture dans les années 1930, Fort Knox est devenu un synonyme de forteresse impénétrable et d’extrême richesse.
 
Des films comme Goldfinger, de la série James Bond, ont continué d’alimenter le mythe dans les années 1960.
 
Et justement, Fort Knox demeure aujourd’hui l’endroit le plus gardé de la planète. Avec raison. Sur le site du département du Trésor américain, on dit que le coffre-fort contient 4176 tonnes d’or, soit l’équivalent de 163 milliards de dollars sur le marché de l’or actuel.
 
C’est 2,5 % de tout l’or mondial. 
 
Par le passé, on y a entreposé la Déclaration d’Indépendance, la Constitution des États-Unis, le second discours inaugural de Lincoln, La Magna Carta et, pendant la guerre froide, de la morphine et de l’opium.
 
Rares sont ceux qui ont pu inspecter les lieux, les visites sont interdites, même d’anciens présidents américains ont été refoulés, et les employés sont tenus de garder le silence. 
 
Objet de rumeurs depuis son ouverture, le coffre-fort géant continue d’alimenter les théories du complot.
 
Certains hommes politiques comme le républicain Ron Paul, ont réclamé l’ouverture de la porte de 22 tonnes pour vérifier la réelle quantité d’or qui s’y cache. Il a même déposé un projet de loi en 2011 pour exiger une inspection.
 
Fort Knox
Photo Marie-Joëlle Parent
 
Né de la Grande Dépression
 
La création de Fort Knox date de la Grande Dépression. À l’époque, le président Franklin D. Roosevelt avait interdit la propriété de pièces et de lingots d’or. 
 
Les citoyens ont dû vendre leur or au gouvernement américain et le dépôt a été construit pour entreposer tout cet or. 
 
La base militaire de Fort Knox, dans l’État du Kentucky, a été choisie comme endroit de choix, à l’abri des attaques.
 
Dans les années 1970, Fort Knox a commencé à perdre de son lustre lorsque les États-Unis ont abandonné la parité avec l’or.
 
Des raisons politiques
 
Pourquoi conserver des réserves d’or? 
 
«Je pense que la politique est la raison pour laquelle nous nous accrochons à l’or. La vente de l’or de Fort Knox déclencherait une tempête politique et ferait des ravages sur le marché. Les réserves des banques centrales à travers le monde diminueraient brusquement», explique Philip N. Diehl, le 35e directeur du département du Trésor.
 
Aujourd’hui, l’or de Fort Knox sert plutôt de capital pour le gouvernement que d’élément du système monétaire. 
 
Le département du Trésor conserve de l’or ailleurs qu’à Fort Knox, sur les bases militaires de Denver et de West Point, à New York. Le gouvernement américain possède un total de 7413 tonnes d’or (plus de 11 milliards de dollars). 
 
C’est plus que tout autre pays dans le monde et plus du double des réserves de l’Allemagne, qui vient au second rang.

Le coffre-fort le plus protégé au monde

  • À Fort Knox, les murs de granit de l’immeuble font 122 cm d’épaisseur.
  • Les fenêtres de l’immeuble sont à l’épreuve des balles. 
  • La porte d’entrée de l’immeuble pèse 22 tonnes et est à l’épreuve des explosions. 
  • La porte du coffre-fort fait 53 cm d’épaisseur et pèse 20 tonnes. 
  • Plusieurs employés doivent composer des combinaisons différentes pour ouvrir la porte. 
  • Après une ouverture, une horloge empêche d’ouvrir la porte pendant les 100 prochaines heures.
  • Des gardes armés de la police du Trésor sont postés en permanence aux quatre coins de l’immeuble et sur le toit. 
  • Le dépôt a à sa disposition près de 30 000 soldats, 300 véhicules blindés de la base militaire et des hélicoptères de combat. 
  • La zone entre l’immeuble et les clôtures du périmètre est couverte de mines. 
  • Chaque centimètre de l’immeuble est surveillé par des caméras.
  • Depuis les attentats du 11 septembre 2001, il n’est plus permis de photographier. 

Source: Mother Jones et  philipndiehl.com

 


  • 1937 : année d’ouverture
  • 4176 : tonnes de lingots d’or
  • 163 : valeur en milliards de dollars
  • 20 300 : tonnes de lingots d’or à son apogée en 1941

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.