/finance/stockx
Navigation

Pénalité de 25 000 $ pour un homme d’affaires

Alexander Asgary disait avoir trouvé la prochaine grosse mine d’or au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Gare aux «investisseurs» qui vantent le placement du siècle sur les forums de discussion. Ce sont parfois des représentants d’entreprise qui se font pincer pour manipulation des marchés.

C’est précisément ce qui est arrivé à Alexander Asgary, ancien directeur des communications de Golden Hope Mines (GNH). Le 13 avril, il s’est fait condamner par le Bureau de décision et de révision à payer 25 000 $ de pénalité pour avoir tenté de manipuler le titre le 13 avril.

Le stratagème est un classique depuis l’arrivée d’Internet.

M. Asgary faisait la promotion de GNH sous le pseudonyme «Mtl Finest» sur le forum Stockhouse et celui de «Justice» sur le forum Agoracom. Les deux réunissent des investisseurs qui parlent de Bourse.

Alexander Asgary

Le prévenu a donné une fausse adresse en s’identifiant et il a mené une campagne active, publiant 269 messages de 2007 à 2011. L’aurifère junior fondée en 1946 tablait sur la présence d’or dans une propriété de Bellechasse-Beauce. Elle a lancé une phase de forage à cet effet en 2010.

«Faites les calculs, nous sommes en présence d’un gisement de plusieurs millions d’onces en train d’être découvert», écrivait Alexander Asgary dès décembre 2007.

«Ça en ferait la plus grande trouvaille au Québec depuis Malartic d’Osisko», disait-il à la fin de septembre 2009.

Comble d’ironie, M. Asgary incitait les investisseurs à contacter la direction alors qu’il était au bout du fil. «Ils sont ouverts à parler aux actionnaires, nouveaux et anciens».

Très risqué

Investir dans GNH était très risqué. Son action a amorcé sa hausse le 13 avril 2010, passant de 20 cents au début du forage pour culminer à 98 cents le 21 septembre. Elle s’est effondrée avec la publication des résultats.

Épinglé par l’AMF, Alexander Asgary s’est défendu par écrit au Bureau de décision et révision. Il a reconnu que ses messages étaient déloyaux envers le public, mais a nié avoir négocié. Il s’est dit «de bonne foi» en agissant de façon «non frauduleuse».

M. Asgary a affirmé que le titre a augmenté avec l’intérêt médiatique entourant GNH et avec le cycle haussier des actions des minières. L’ancien dirigeant attribue la chute subséquente à l’hécatombe entraînée par le recul des matières premières. Il indique que ses «pratiques malhonnêtes» n’ont pas pesé dans la balance.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.