/news/politics
Navigation

Couillard invite le pape au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a remis en main propre au pape François une lettre l'invitant à se rendre au Québec en 2017 à l'occasion du 375e anniversaire de la fondation de la Ville de Montréal.

Le chef du gouvernement a eu un bref entretien mercredi matin avec le souverain pontife au terme de l'Audience générale présidée par le pape sur le parvis de la cathédrale Saint-Pierre de Rome. «Il a eu ces mots très émouvants, ça m'a surpris et ému, il m'a demandé de prier pour lui», a relaté Philippe Couillard peu après la cérémonie qui a rassemblé environ 50 000 personnes venues de par le monde sur la Place Saint-Pierre.

Les chances que le pape vienne à Montréal sont «50-50», estime le premier ministre. «C'est un anniversaire important pour la ville de Montréal (...) On a fait plusieurs démarches, le maire Denis Coderre est venu à Rome, j'ai parlé au nonce apostolique à Ottawa et j'ai écrit une première lettre au pape», a énuméré M. Couillard.

Le premier ministre du Canada Stephen Harper est sensé venir à Rome le mois prochain pour inviter lui aussi le pape à venir au Canada en 2017, année du 150e anniversaire de la fédération canadienne.

En remettant sa missive, Philippe Couillard a dit avoir signifié au pape que la religion catholique avait laissé une empreinte profonde dans l'histoire du Québec, bien que les Québécois aient pris leurs distances avec l'Église. «C'est vrai que notre rapport à la religion a changé. J'ai constaté que c'est encore important pour beaucoup plus de gens qu'on pense.

«À Lac-Mégantic et à L'Isle-Verte, les gens (frappés par les catastrophes survenues en juillet 2013 et janvier 2014) sont allés à l'église, a signalé le premier ministre (...) Souvenez vous de l'enthousiasme soulevée par la visite de Jean-Paul II au Québec en 1984.»

Philippe Couillard a aussi remis des présents au chef de l'Église catholique, un bâton de pèlerin fabriqué par un artisan de Saint-Félicien et des produits du terroir provenant des Pères trappistes de Dolbeau-Mistassini.

Plus tard en journée, le premier ministre prononcera une allocution à la Chambre des députés de la république italienne pour souligner le 50e anniversaire de la présence institutionnelle du Québec en Italie.

Cette présence est toutefois réduite puisque le gouvernement Couillard a décidé de fermer la Maison du Québec à Milan et choisi de concentrer à Rome ses activités diplomatiques avec l'Italie.

Le pape François.
Photo Régys Caron
Le pape François.