/entertainment
Navigation

Boom: un fascinant voyage dans le temps

Rick Miller se glisse dans la peau d’une centaine de personnages, dont Elvis Presley, pour nous raconter, à travers ses parents et ses grands-parents, la folle époque des baby-boomers.
Photo Courtoisie Paul Lampert Rick Miller se glisse dans la peau d’une centaine de personnages, dont Elvis Presley, pour nous raconter, à travers ses parents et ses grands-parents, la folle époque des baby-boomers.

Coup d'oeil sur cet article

L’époque des baby-boomers. Certains l’ont vécue et beaucoup en ont entendu parler. Boom est un fascinant plongeon dans ces folles années, où tout était possible.

À l’affiche jeudi, ce soir et demain à la Caserne Dalhousie, à l’occasion du Carrefour international de théâtre, la nouvelle création en solo de Rick Miller est présentée pour la première fois en français.

Boom est un spectacle multimédia qui se déroule autour d’un cylindre et d’un plateau incliné, où sont projetés des images, des bouts de films et des phrases racontant cette époque qui a débuté au tournant de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

L’histoire avec le «boum» de la bombe d’Hiroshima et qui se termine avec celui du premier homme marchant sur la Lune.

Rick Miller se glisse dans la peau d’une centaine de personnages durant les deux heures du spectacle. Il personnifie Fats Domino, Nat King Cole, Hank Williams, Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Bob Dylan, John Lennon, Roger Daltrey, des Who, et Janis Joplin. Il chante, s’accompagne à la guitare et se glisse dans des publicités et des films d’époque.

Né en mars 1970, le comédien, musicien et metteur en scène raconte les grands moments du «baby-boom» à travers l’histoire, politique et culturelle, et par l’entremise de ses parents et grands-parents qui ont vécu cette époque.

Ironie

L’arrivée de la télé, du Coca-Cola, le party Tupperware, l’assassinat de Gandhi, de J. F. Kennedy, le «rêve» de Martin Luther King, la publication du premier Playboy, le Beefaroni, l’émeute du Forum, Star Trek, Batman, l’Expo 67 et Woodstock. Tout est là. Tout y passe.

Boom est un spectacle inventif, ingénieux, drôle et particulièrement divertissant.

Avec ses images projetées, on n’est pas surpris d’apprendre que cette création a été conçue dans la maison de Robert Lepage, avec qui Rick Miller a travaillé dans le passé.

En filigrane et dans les sous-couches, on découvre avec ironie les débuts de la société de consommation qui nous a envahis.

Au-delà de ce fascinant voyage dans le temps, Boom est une superbe proposition visuelle, livrée par un artiste brillant, sensible et qui a beaucoup de talent.

Un spectacle pour revivre cette folle époque, pour la découvrir et comprendre un peu mieux le monde dans lequel on vit. Intelligent et brillant!