/news/currentevents
Navigation

Incitation à la haine: Jean-Michel Rioux ramené en détention

Jean-Michel Rioux ne veut pas arrêter de fréquenter les réseaux sociaux malgré une interdiction de la cour.
Photo collaboration spéciale, Roger Gagnon Jean-Michel Rioux ne veut pas arrêter de fréquenter les réseaux sociaux malgré une interdiction de la cour.

Coup d'oeil sur cet article

En attente de verdict d'une accusation d'incitation à la haine sur Facebook, Jean-Michel Rioux, 31 ans, est ramené en prison pour avoir continué d'écrire sur le réseau social, malgré une interdiction prononcée par la Cour du Québec.

Deux accusations de conduites dangereuses viennent aggraver son cas. Il en a lui-même fait la preuve sur Facebook récemment avec des vidéos le montrant à l'œuvre sur une moto tout-terrain.

Son avocat, Me Julien Boulianne, a indiqué au tribunal qu'il sera prêt vendredi pour offrir de nouveaux engagements, plus importants, pour le remettre en liberté.

Verdict attendu

Jean-Michel Rioux avait été accusé en octobre 2014 d'avoir tenu des propos haineux envers les membres de la communauté musulmane. En résumé, il avait écrit avoir hâte d'obtenir un permis de chasse pour pouvoir se promener en camionnette avec une tête (de musulman) sur le capot.

L'affaire avait fait l'objet d'un procès le 10 avril dont on attend le verdict de la juge Johanne Roy de la Cour du Québec le 14 octobre prochain au Palais de justice de Chicoutimi.

La juge avait laissé l'accusé en liberté à condition de ne pas utiliser d'ordinateur pour émettre des messages et de ne pas circuler sur les réseaux sociaux.

Dès janvier, les enquêteurs de la Sécurité publique de Saguenay avaient constaté sur Facebook la présence (interdite) de Rioux en attente de procès et avaient émis une citation à comparaître pour bris d'engagement. Rioux avait comparu le 14 janvier pour l'accusation portant cet épisode, mais il ne s'est pas arrêté pour autant et a continué d'émettre jusqu'au 29 mai, aggravant son cas avec les deux vidéos de conduite dangereuse. Dès lors, les policiers l'ont appréhendé et ramené en détention.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Mélanie Paré, a remis à la défense, un relevé complet des interventions de Rioux sur FB et s'est opposée à sa remise en liberté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.