/lifestyle/outings
Navigation

10 ans de spa et de détente

10 ans de spa et de détente
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Il y a 10 ans, Hugues Lavoie ouvrait les portes du Nordique spa Stoneham, devenant le 7e établissement du genre au Québec. Aujourd’hui, la province compte une quarantaine de lieux de détente du genre. Parcours d’un passionné.

Hugues Lavoie avait 25 ans et un boulot de consultant en administration lorsqu’il s’est mis à accorder un certain intérêt aux bains sauna. À l’époque, seule une entreprise située dans les Laurentides exploitait le concept.

«J’en parlais à mes amis, je les amenais là. Une fois, j’étais avec un collègue avec qui j’avais fait la maîtrise, dans le tourbillon, et on s’était dit que ça serait l’fun de se partir une business comme ça. C’est de là que le rêve est parti», se souvient-il.

Durant quelques années, il travaille à amasser un financement pour son projet et se met à la recherche d’un terrain. Il se départit d’un duplex qui avait pris de la valeur, lui permettant ainsi de mettre la main sur quelques milliers de dollars.

«Je pensais que j’avais besoin de 500 000 $ pour partir ça. Mais quand je suis arrivé à la banque avec mon plan d’affaires, c’était un projet de 1,2 M$! La banque a accepté de me prêter 1 M$, il a fallu faire des ajustements», se souvient-il.

M. Lavoie n’est toutefois pas seul à pousser cette idée. Vers la fin des années 1990, une poignée de spas ouvrent leurs portes aux quatre coins du Québec.

Lorsqu’il est fin prêt à faire de même, le 24 juin 2005, d’autres spas s’implantent à proximité. Malgré cela, les affaires roulent. «Au début, c’était comme si on vendait de l’eau dans le désert», se souvient-il.

Modernisation

Situé dans un environnement naturel, en bordure de la rivière Jacques-Cartier, le Nordique spa Stoneham regroupe bains sauna finlandais, bains vapeur turcs, bains-tourbillon extérieurs, bain nordique et massothérapie. Pas question toutefois de s’éparpiller et d’offrir une multitude de soins divers. «J’aime mieux en offrir moins, mais être le meilleur dans ce que j’offre», dit-il.

Au fil des ans, Hugues Lavoie a investi 1,2 M$ pour agrandir et moderniser son site. Les trois dernières années ont été toutefois relativement difficiles. Pour lui et ses compétiteurs. «On est passé de 4 spas dans la région de Québec à 9 .Tout le monde a eu des grosses baisses. Le marché n’a pas été capable de prendre ça», soutient-il. Face à la situation, certains n’ont eu d’autres choix que de fermer leurs portes, alors que d’autres se sont engagés dans une véritable guerre de prix.

L’avenir

Avec 10 ans d’expérience derrière la cravate, l’homme d’affaires envisage tout de même l’avenir avec positivisme. Il compare d’ailleurs son industrie à celle du... vin. «Les 100 premières fois que tu bois du vin dans ta vie, que la bouteille vienne du dépanneur ou qu’elle coûte 100 $, tu ne vois pas la différence. Notre industrie, c’était ça: quand on a ouvert, les gens ne connaissaient pas ça. Je dirais que notre clientèle va tranquillement commencer à différencier un niveau de qualité. Mais c’est le début», termine-t-il.


L’expérience Aufguss

Le Nordique spa Stoneham se distingue notamment par ses séances de sauna Aufguss qui se tiennent en groupes avec un animateur et durant lesquelles il est permis de parler!

«Habituellement, dans un sauna, on s’assoit, on demande le silence, on ne bouge pas, on transpire et quand on a eu assez chaud, on sort! La pratique du sauna Aufguss est avant tout un événement social: les gens ont le droit d’échanger entre eux», explique le propriétaire Hugues Lavoie.

Originaires d’Allemagne, les saunas Aufguss se tiennent avec un «maître du sauna» qui verse énormément d’eau sur les pierres chaudes, avec des huiles essentielles de fruits, produisant un nuage de vapeur d’eau qui fait augmenter le degré d'humidité dans le sauna. En même temps, il brasse l'air du sauna avec une serviette pour mélanger l'air chaud et l'air plus frais.

L’expérience implique aussi des fruits congelés, qui sauront raviver les sens. L’activité, gratuite pour les clients, se tient les dimanches, jusqu’au 24 juin.