/news/politics
Navigation

Véronyque Tremblay déloge la CAQ dans Chauveau

Coup d'oeil sur cet article

Véronyque Tremblay savoure sa victoire dans Chauveau entourée de sa famille et des élus libéraux.
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark
Véronyque Tremblay savoure sa victoire dans Chauveau entourée de sa famille et des élus libéraux.

Le Parti libéral du Québec a raflé les deux partielles de la région de Québec, et Véronyque Tremblay a chassé la CAQ de la circonscription de Chauveau, après une chaude lutte contre Jocelyne Cazin.

La candidate libérale succède à Gérard Deltell avec plus de 41 % des voix exprimées. Sa rivale caquiste a récolté un peu plus de 33 %. Véronyque Tremblay a bénéficié d'une avance de 1 938 votes.

«Vous rendez-vous compte de ce qui vient d’arriver ici ce soir? Vous avez réussi à renverser 10 000 voix de majorité de la CAQ. C’est une victoire historique», s’est réjoui le premier ministre et chef libéral Philippe Couillard, devant ses militants qui festoyaient à Loretteville.

«Effectivement, c’est tout un tour de force qu’on vient de réussir», a déclaré la nouvelle députée, Véronyque Tremblay.

Aujourd'hui, la population de Chauveau a choisi sa nouvelle représentante à l'Assemblée nationale, Véronyque Tremblay....

Posted by Gérard Deltell on lundi 8 juin 2015

 

Les libéraux enregistrent une performance nettement supérieure à celle obtenue (29,91 %) contre Gérard Deltell aux élections générales du 7 avril 2014.

L’ex-député caquiste de Chauveau devenu depuis candidat conservateur avait alors récolté près de 53 % des votes.

Le chef caquiste François Legault et sa candidate dans Chauveau Jocelyne Cazin
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard
Le chef caquiste François Legault et sa candidate dans Chauveau Jocelyne Cazin

Jocelyne Cazin ayant mordu la poussière, le coup est dur à encaisser pour la Coalition avenir Québec, qui se retrouve représenté par un seul député dans la région de Québec, soit le député de La Peltrie, Éric Caire.

«Avis aux vieux partis : nous ne lâcherons pas», a déclaré le chef caquiste François Legault, qui se dit convaincu de la nécessité d’une troisième voix au Québec, malgré la double défaite à ces élections partielles.

«Nous allons tirer les leçons», a lancé, très ému, M. Legault.

Le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau et son candidat dans Chauveau, Sébastien Couture
Photo Le Journal de Québec, Catherine Bouchard
Le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau et son candidat dans Chauveau, Sébastien Couture

Adrien Pouliot surprend

«L’effet PKP» que plusieurs avaient de la difficulté à évaluer s’est avéré moins important que les péquistes auraient pu l’espérer. L’arrivée de Pierre Karl Péladeau à la tête du Parti québécois a tout de même contribué à la performance de son candidat dans Chauveau, Sébastien Couture. Ce dernier a récolté un peu plus de 15 % des votes exprimés, alors que son parti s’était retrouvé avec seulement 12 % du suffrage dans le comté au dernier scrutin général.

«Nous sommes la seule formation politique en progression partout», s’est consolé le nouveau chef péquiste, devant ses militants réunis à Stoneham.

Québec solidaire, avec Marjolaine Bouchard, a obtenu moins de 4 % des voix, soit moins qu'Adrien Pouliot, candidat du Parti conservateur du Québec, avec tout près de 5 %.

Le taux de participation s’est chiffré à 43,11 % dans Chauveau.

- Avec la collaboration de Charles Lecavalier et Catherine Bouchard

 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.