/news/provincial
Navigation

La Plaza Limoilou inaugurée en présence du maire Labeaume

Nécessitant un investissement de la ville de 100 000 $, le lieu de rassemblement situé dans la 6e Rue, à l'angle de la 3e Avenue et du chemin de la Canardière, propose notamment des tables, des chaises et des kiosques, ainsi qu'une petite scène aux citoyens du secteur.
Photo Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Nécessitant un investissement de la ville de 100 000 $, le lieu de rassemblement situé dans la 6e Rue, à l'angle de la 3e Avenue et du chemin de la Canardière, propose notamment des tables, des chaises et des kiosques, ainsi qu'une petite scène aux citoyens du secteur.

Coup d'oeil sur cet article

La place publique Plaza Limoilou a été inaugurée en grande pompe vendredi en fin d’après-midi, en présence du maire de Québec Régis Labeaume.

Nécessitant un investissement de la ville de 100 000 $, le lieu de rassemblement situé dans la 6e Rue, à l'angle de la 3e Avenue et du chemin de la Canardière, propose notamment des tables, des chaises et des kiosques, ainsi qu'une petite scène aux citoyens du secteur. Ces derniers étaient nombreux à être présents vendredi soir pour assister aux festivités d’ouverture.

La Plaza Limoilou, une création de EXMURO, est un projet-pilote, mais l'objectif est de rendre l’endroit permanent, si cette première édition est un succès. 

À en croire le maire de Québec, les chances que la place soit renouvelée sont grandes. «J’aime ça ces places-là, a-t-il affirmé. Je pense que ça va bien aller, je vois pas ce qui peut mal aller.»

D’ailleurs, Régis Labeaume, visiblement très enthousiaste, a l’intention de multiplier les places publiques à Québec.

«C’est certain qu’on va en avoir d’autres, parce que je trouve que sur la valeur ajoutée par rapport au prix, c’est vraiment fantastique. Le monde se l’approprie, et en même temps, ça fait travailler nos artistes pour les garder ici.»

Il se dit inspiré par ce qui se fait à Paris, après en avoir discuté avec la mairesse de la Ville Lumière Anne Hidalgo, lors du sommet Vivre ensemble de Montréal cette semaine.

«Elle parlait du nombre de places [publiques] qu’il y a à Paris. Pis si vous allez à Paris, c’est ça qui se passe. [...] On va en parler à Québec. Depuis ma première élection, je pense qu’il faut multiplier le nombre de places publiques pour permettre aux humains de se rencontrer.»


Les places publiques avant la bouffe de rue

Enchanté par la nouvelle place publique inaugurée vendredi dans Limoilou, le maire de Québec est plus enclin à investir dans la multiplication des places publiques que dans un projet de cuisine de rue.

«Je pense que j’aime mieux investir dans les places publiques pour l’instant que dans ça», a affirmé Régis Labeaume, questionné sur la possibilité de voir des foodtrucks apparaître dans les rues de Québec.

«Je parle pu des camions de rues, je suis tanné là. [...] On veut, mais attendons. Économiquement, c’est pas le bon moment. On va attendre que ça aille mieux pour les restaurateurs», a-t-il soutenu.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.