/news/society
Navigation

S’entraîner 20 heures par semaine pour 1 minute sur scène

Coup d'oeil sur cet article

Une Québécoise tentera ce week-end de se qualifier pour le Bikini Olympia de Las Vegas, la Coupe Stanley du Bikini Fitness.

Cynthia Benoît, 28 ans, ne jure que par cette future participation à la plus importante compétition annuelle de «pro bikini fitness» aux États-Unis.

La jeune femme de Saint-Hyacinthe suit un entraînement rigoureux d’environ 20 heures par semaine depuis huit mois pour une performance sur scène qui ne dure qu’environ une minute.

«Il n’y a pas une fois que j’ai sauté une séance d’entraînement, on dirait que, mentalement, je m’en voudrais trop», affirme-t-elle en souriant.

À cela, il lui faut combiner l’alimentation la plus stricte et la plus équilibrée en protéines, en glucides, en gras caloriques et en légumes pour que son corps soit au sommet de sa forme.

«C’est sûr que je trouve ça difficile, mais mon but est plus fort que tout et c’est mon mode de vie depuis huit ans.»

L’athlète se mesurera à 24 concurrentes dans un concours d’envergure à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, du 17 au 20 juin. Elle espère y amasser les points qu’il lui manque pour se classer au Bikini Olympia de Las Vegas.

«Ça me prend de 10 à 12 points pour être invitée à l’Olympia et j’en ai actuellement six. Idéalement, je dois terminer deuxième pour y aller, dit-elle, mais si je gagne le Pro-show, je monte directement à l’Olympia.»

Coûts élevés

Si sa passion lui permet de voyager dans divers pays comme la Pologne, l’Espagne ou les États-Unis, elle admet que ça coûte cher, car elle assume elle-même ses dépenses.

Une année de compétition lui coûte de 10 000 à 15 000 $. Elle a des commanditaires, mais c’est nettement insuffisant pour couvrir tous les frais.

Si Cynthia accède à l’Olympia, elle s’offrira par la suite de petites vacances, avoue-t-elle timidement. «Mon corps a besoin d’un petit break, parce que quand on est athlète, on pense juste à “performer”, donc ça demande énormément.»

La seule Québécoise en compétition «PRO bikini» de l’International Federation of Bodybuilding and Fitness a tout mis de côté pour se rendre au concours ultime, le Bikini Olympia de Las Vegas, du 17 au 20 septembre.