/misc
Navigation

Quelle équipe repêchera Hanlan?

Olivier Hanlan
Photo AFP Olivier Hanlan

Coup d'oeil sur cet article

Natif d’Aylmer, Olivier Hanlan pourrait bien voir son nom être appelé par l’une des 30 équipes de la NBA lors de la séance de repêchage qui aura lieu demain soir au Barclays Center, à New York.

Natif d’Aylmer, Olivier Hanlan pourrait bien voir son nom être appelé par l’une des 30 équipes de la NBA lors de la séance de repêchage qui aura lieu demain soir au Barclays Center, à New York.

Olivier Hanlan a été très occupé au cours des dernières semaines. D’abord, il a été l’un des 63 athlètes qui ont eu le privilège d’être invités à la séance d’évaluation des espoirs 2015 de la NBA (Combine) qui a eu lieu du 12 au 17 mai à Chicago.

En plus d’être mesuré et analysé sous toutes ses coutures – pourcentage de gras, grandeur, poids, portée et distance entre les bras tendus –, le Québécois de 22 ans a également pris part à des séances de cinq contre cinq, de lancers et d’habiletés athlétiques.

Sur place, les 30 équipes de la NBA avaient dépêché leurs recruteurs amateurs et sept d’entre elles ont interviewé Hanlan afin de mieux le connaître.

«J’étais un peu nerveux au début, mais j’essaie de savourer le moment et d’avoir du plaisir», a-t-il dit en entrevue au site spécialisé DraftExpress durant le Combine.

Choix de 2e ronde ?

En prévision des deux rondes de la séance de repêchage, plusieurs équipes ont également invité le garde de 6 pi 4 po à venir s’entraîner dans leur gymnase.

Ainsi, durant le mois de juin, Hanlan a déployé son immense talent devant les yeux attentifs du Jazz de l’Utah, du Magic d’Orlando, des Celtics de Boston, des Lakers de Los Angeles et des Pacers d’Indiana.

Si on se fie aux experts en recrutement, Olivier Hanlan pourrait être repêché lors de la deuxième ronde, entre les 39e et 61e rangs.

Il deviendrait alors le premier Québécois à être repêché par la NBA depuis 2012 lorsque le Montréalais Kris Joseph a été sélectionné au 51e rang par les Celtics de Boston.

Un talent québécois

Issu d’une famille de basket – son père Henry a joué pour les Gee-Gees de l’université d’Ottawa et son frère et ses deux sœurs partagent la même passion – Olivier Hanlan a notamment joué pour l’école secondaire Grande-Rivière à Aylmer.

Par la suite, il s’est exilé au New Hampshire pour terminer ses deux dernières années de secondaire à New Hampton School, une réputée école préparatoire. Courtisé par plusieurs universités américaines, il a choisi de poursuivre ses études et son parcours de basket à Boston College, dans la division 1 de la NCAA.

Durant ses trois années à BC, Hanlan a maintenu une moyenne de 17,8 points par match et un pourcentage d’efficacité de 45,3 % au niveau des lancers et de 36,1 % des tirs de trois points. Il a également été sélectionné à titre de recrue de l’année en 2013 et il a fait partie de la première équipe d’étoiles en 2015 de la Atlantic Coast Conference (ACC).

Le Québécois représente aussi le Canada sur la scène internationale depuis quelques années.

D’autres Canadiens en lice

Hanlan ne sera pas le seul Canadien à espérer entendre son nom retentir au Barclays Center le 25 juin prochain.

Trey Lyles, un ailier de puissance de 6 pi 10 po ayant joué une saison à Kentucky devrait être sélectionné en première ronde.

L’Ontarien Kevin Pangos qui a passé quatre formidables saisons à Gonzaga pourrait également se glisser en fin de deuxième ronde.