/lifestyle/techno
Navigation

Survivre à l’apocalypse

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux pour mobiles se raffinent. Certes, les magasins virtuels abondent de petits passe-temps drôlets permettant de patienter chez le dentiste ou dans les transports en commun. Cependant, certains fabricants préfèrent nous offrir des expériences riches et dont la profondeur surprend. C’est le cas de Fallout Shelter, de la compagnie Besthesda Softworks, les pères du très anticipé Fallout 4.

Fallout Shelter s’inscrit dans cette nouvelle tendance de création de jeux pour appareils intelligents. Des aventures opulentes en détails et directement inspirées de l’univers duquel ils sont issus.

Shelter nous place dans les bottes d’un survivant/administrateur d’abri nucléaire. Le but, ­simple et compliqué à la fois, consiste à peupler notre blockhaus en donnant refuge aux rescapés de l’apocalypse. Gérer nos provisions, le logement, soigner et protéger nos habitants contre les différents dangers, voilà quelques-unes des tâches dont nous devrons nous acquitter. ­Plusieurs menaces nous guettent. Outre les pillards, désireux de nos voler nos rares denrées, la radiation s’avère un ennemi ­silencieux et mortel. Pour contrer ce fléau, la création de ­laboratoires est nécessaire pour rechercher des médicaments afin de ralentir ce tueur coi.

Notre aventure débute doucement. Des objectifs à atteindre restent, en apparence, assez simples à atteindre. Il faut, par exemple, récolter 100 doses d’eau. Ces dernières nous rapporteront 50 capsules de Cola. Ces bouchons de boissons valent leur pesant d’or dans ce monde dévasté. Plus on en ramasse, plus riches nous sommes.

Défis

Réaliser le plus grand nombre de tâches s’avère essentiel au ­développement de notre bunker. Parmi elles, on remarque des trucs comme «Donner naissance à un enfant» ou «Circonscrire un feu».

Les détrousseurs peuvent ­frapper n’importe quand. Il faut donc une armurerie pour ­bidouiller nos fusils pour mieux se ­défendre. À ce chapitre, ­solidifier l’accès à notre chambre forte ­devient impératif. Une porte trop faible ne stoppera pas les ­mutants!

L’exploration du monde dévasté est fortement recommandée dans Fallout Shelter. Un de nos membres peut partir à l’aventure. Bien bardé, il peut ­découvrir des victuailles rares et des objets essentiels à la survie de notre communauté, tout en contrant les malfrats et créatures étranges.

En attendant Fallout 4

Ce jeu est gratuit, mais avec achats intégrés. Si nous désirons accentuer le développement de notre enclave cimentée, des boîtes à lunch permettent de regarnir notre inventaire en dépensant nos capsules de Nuka Cola. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de mettre la main dans sa poche. L’équipe de Bethesda le propose discrètement. Cette façon de faire fera école.

La microgestion est reine dans Fallout Shelter. Sa jouabilité addictive­­ occupe l’esprit. Ce prélude à Fallout 4 sert de baume pour les amateurs de la série­­ qui devront­­ patienter­­ jusqu’au 10 novembre 2015 avant de se laisser irradier par les aventures du survivant de la porte 111.

Fallout Shelter

Photo courtoisie

Concepteurs: Bethesda Softworks

Genre: Gestion

Plateformes: iOS et bientôt sur Android.

Cote du Grand Talbot: 8,5/10